jeudi 26 décembre 2013

mardi 17 décembre 2013

Le Fictionaute, Épisode 1 – Jason vs. Leatherface

Un peu en retard pour le Vendredi 13 de ce mois de décembre, voici le tout premier épisode du Fictionaute, une web-série de petites chroniques vidéos que je compte rendre régulière s'il y a suffisamment de spectateurs intéressés. Le sujet de cet épisode 1 n'est autre que l'excellent comic-book Jason vs. Leatherface de Nancy A. Collins, où le tueur au masque de hockey et le cannibale à la tronçonneuse se rencontrent pour la première fois et... ne sont pas loin de se faire des bisous !


Du coup si quelques uns ont du temps à perdre et qu'ils regardent la chose, j'aimerai bien vos avis. Bon comme mauvais et a propos de tout. Le montage, l'enchainement des images, la durée de la vidéo, les musiques, les informations, etc. Il y a juste deux défauts dont j'ai déjà conscience:

1) J'ai une sale voix. Je le sais, j'y peux rien et à part travailler un peu dessus, je crois pas pouvoir la changé. Du coup si c'est tellement atroce, autant le dire et ne même pas ressusciter le projet.

2) La qualité de son (voix off) est très moyenne. C'est parce que je n'ai ni argent, ni matériel, ni amis pour m'aider. En fait j'ai tout enregistré avec la fonction dictaphone de mon Iphone ! Je me doutais que ça ne serait pas parfait et en attendant de pouvoir faire différemment, je n'ai pas le choix... Je vous conseille d'utiliser un casque pour une meilleure écoute.

Pour le reste, lâchez vous car les retours me permettront peut-être de mieux concevoir les choses. Soyez pas trop méchant SVP.

PS. Oubliez pas de régler la petite molette en bas à gauche de la vidéo YouTube pour configurer la meilleure qualité d'image.

dimanche 1 décembre 2013

Rêves & Cauchemars #199 – Scylla


Il existe plusieurs versions du mythe grecque de Scylla, de ses origines et de son destin. Ici, elle est une nymphe qui fut transformée en calamar géant par une sorcière jalouse. Un monstre, parcourant les océans depuis la nuit des temps afin de protéger un trésor, une Opale mythique qui lui aurait appartenu et qu'elle décida de garder comme souvenir de son humanité. Mais la légende raconte que Paris vola la pierre pour la remettre à Hélène, juste avant la Guerre de Troie.


L'Opale fut déclarée disparu après le conflit, passant secrètement de mains en mains pendant des siècles jusqu'à disparaitre pour de bon. En vérité, Scylla continua de voyager à travers les mers partout où allait le trésor, attaquant tous les navires des environs pour empêcher les humains de récupérer l'objet. Au 21ème siècle la créature fut finalement détruite par un humain ayant une rancœur envers elle, puisqu'elle tua ses parents quelques années auparavant, lequel utilisa une simple mitrailleuse.

Scylla périt mais son héritage va persister. Car alors que l'Opale retourna à l'océan, exactement là où le monstre rendit l'âme, plusieurs bébés calamars apparurent à ses côtés. Les enfants de Scylla et, certainement, les futur gardiens de la pierre...


Source: Kraken: Tentacles of the Deep

lundi 25 novembre 2013

Rêves & Cauchemars #188 – Micah


Micah était l'un des enfants de la ville de Gatlin, un de ceux qui obéissaient à Isaac et croyaient en l'existence de He Who Walks Behind the Rows. Alors que plusieurs membres du culte prirent la fuite après les évènements qui menèrent à la destruction présumé de la divinité, Micah fut arrêté par les autorités avec quelques autres et déplacé dans une ville voisine, Hemingford, le temps de l'enquête.

Mais le Dieu du Maïs n'a pas été vaincu, seulement affaiblit par l'incendie de son champ. L'entité avait besoin que son culte soit reformé aussi vite que possible et elle choisit d'opérer à travers Micah, dans l'espoir que les enfants d'Hemingford puissent devenir ses loyaux servants. Mais plutôt que d'entrer en contact avec le jeune garçon, elle le posséda afin de le rendre plus fort, le reconstruisant pour ainsi dire, infectant son corps humain avec sa propre essence maléfique. Désormais sous contrôle et corrompu par des pouvoirs démoniaques, Micah réunit les enfants de Gatlin et commença à se débarrasser de tous les adultes de la ville.



Parmi ses nouvelles capacités, Micah était capable de tuer par la seule force de sa volonté, utilisant des poupées de bois ou des gadgets électroniques afin de causer la mort des habitants. Alors que ses premières victimes furent des personnes pouvant mettre en danger la renaissance du culte, son véritable coup d'éclat fut de brûler le hall de ville après y avoir réuni les personnes les plus influentes d'Hemingford. Celles-ci étaient impliquées dans une conspiration tournant autour de l'utilisation de produits hautement toxiques sur les champs de maïs environnant – un désastre écologique que He Who Walks Behind the Rows n'accepte évidemment pas.

Les discours de Micah étaient aussi passionnés que ceux d'Isaac et il parvint à réunir plusieurs nouveaux enfants au sein du groupe original. Cependant il fut vaincu avant d'avoir pu exécuter le premier sacrifice au nom de sa divinité. He Who Walks Behind the Rows l'abandonna alors même qu'il fit face à la mort, son essence maléfique fuyant son corps quelques instants avant qu'une ensileuse le réduise en morceaux...



Source: Children of the Corn II: The Final Sacrifice

vendredi 22 novembre 2013

mardi 12 novembre 2013

Rêves & Cauchemars #169 – Brancard à Lame



Voici un étrange instrument de mort, créé par les maléfices de Joshiah, le fantôme homicide d'un enfant-prêcheur. C'était un simple brancard à l'origine, mais il s'est vu pousser une lame de type Guillotine à l'une de ses extrémités, laquelle fut utilisée pour couper en deux un médecin. L'attaque fut conduite sans la présence de Josiah, mais avec deux enfants possédés qui disparurent mystérieusement juste avant le meurtre. Aucune explication n'a été donnée par les forces de l'ordre concernant la scène de crime puisque le corps a été déplacé par la suite.

On suppose que le brancard à ensuite retrouvé sa forme d'origine, comme s'il ne s'était jamais rien passé...


Source: Children of the Corn IV: The Gathering

Rêves & Cauchemars #165 – Pepsi Man


Cette petite chose est juste une manifestation des pouvoirs du Golden Child. Un petit bonhomme dansant, fabriqué à partir d'une canette de Pepsi et animé par magie. Il n'a aucune fonction autre que d'amuser son public et a été créé par l'Enfant lorsque celui-ci était sous la surveillance de Til. L'idée était sûrement de séduire le garde avec la puissance du Bien, mais le démon Sardo Numspa l'interrompit, écrasant du pied l'adorable personnage.


Source: The Golden Child

Rêves & Cauchemars #164 – Kala


Kala est une femme mi-humaine, mi-dragon, vieille de 300 ans et qui sert de bibliothécaire au Secret Repository (l'entrepôt secret) de Palkor Sin. Ses origines restent un mystère, mais on sait que l'une de ses ancêtres fut violée par un dragon. Il semble que Kala se cache de l'Humanité puisqu'elle demeure constamment derrière un écran, ne se dévoilant jamais même à ceux qui la connaissent. Son seul contact avec le monde extérieur est une télévision...


Kala fut contactée pour aider l’Élu à retrouver le Golden Child...



Source: The Golden Child

mardi 5 novembre 2013

Rêves & Cauchemars #155 – Le Symbole Perdu


Ceci est un mot de pouvoir Macumba, un ancien symbole de magie vaudou très puissant. Il était censé être perdu à travers l'Histoire, mais un jeune homme s'en souvint grâce aux leçons de sa grand-mère et se le fit tatouer sur la poitrine. Quand la vampire Kulada le découvrit, elle lui arracha de la peau et tenta de l'utiliser dans une cérémonie afin de gagner en puissance.


Le Symbole était censé lui apporter de nouvelles forces et des capacités surnaturelles, comme le contrôle sur les morts, mais elle fut détruite avant d'avoir pu utiliser sa magie et le morceau de tatouage fut récupéré par son propriétaire. Cependant, quelques heures après ces évènements et la destruction de la Cryptz, le Symbole montra des signes de réactions et brûla. On peut supposer que le rituel conçu par Kulada a fini par être complété d'une façon ou d'une autre, et que c'est le jeune homme qui gagna les fameux pouvoirs...


Source: Cryptz

Rêves & Cauchemars #154 – Zuvembies


Les origines du mot "Zuvembie" remontent aux années 30. Il fut inventé par l'auteur Robert E. Howard, père de Conan le Barbare, pour sa nouvelle Les Pigeons de l'Enfer (Pigeons From Hell). Dans les années 70, dû aux restrictions imposées par le Comics Code of Authority, la compagnie Marvel, qui possédait justement les droits de Conan, utilisa le mot pour remplacer celui de "zombie" qui était alors interdit d'utilisation. L'histoire originale s'inspire justement du Vaudou et le Zuvembie y est décrit comme un équivalent (à l'origine féminin) des zombies traditionnels. Une femme peut devenir cette créature volontairement en buvant une potion nommée Black Brew. Celle-ci n'a plus rien d'humain, ne reconnaissant ni famille ni ami. Elle ne peut pas parler ou penser comme un être vivant. Elle n'a plus besoin de se nourrir et peut vivre éternellement, se cachant généralement dans une cave ou une vieille maison. Le Zuvembie possède également certains pouvoirs surnaturels: il peut contrôler les hiboux, les chauves-souris, les serpents, les pigeons et même les loups-garous ! Il peut également hypnotiser les vivants grâce à sa voix, et manipuler les corps de ses victimes récentes, jusqu'à ce qu'ils refroidissent. Enfin est d'utiliser du plomb ou du fer...


Cela étant dit, les Zuvembies dont je vais parler son quelques peu différents. Ils sont une étrange combinaison du zombie vaudou et du vampire, créés par Prêtresse Macumba et non-morte Kulada. Ces êtres cachent leur monstrueuse apparence derrière des capuchons, vivant reclus dans la Cryptz et aidant les vampires lorsqu'ils festoient de leurs victimes. Ce sont des gardes et des servants, mais leurs tâches sont un peu différentes de celles données aux familiers humains.


La nature exacte de ces Zuvembies demeurent inconnue puisque les idées originales figurant dans le scénario n'ont pas été retenue durant le tournage, est un seul d'entre eux est crédité au générique (de mon côté, j'en ai compté au moins trois). Ils sont, en quelque sorte, des monstres inexistants au même titre que le Gingerdead Man original.

En tout cas, ici un Zuvembie peut être tué très simplement, comme un simple être humain, et celui qui apparaît à l'écran trépasse après que quelqu'un lui ait frappé plusieurs fois la tête contre un mur.


Source: Cryptz

lundi 4 novembre 2013

Rêves & Cauchemars #153 – Fuzzy


Fuzzy était un jeune homme vivant dans le ghetto. Il fut attiré dans la Cryptz et gardé prisonnier pour devenir la victime d'un des vampires. Cependant il y eu un changement de plan lorsque l'un des familiers fut transformé en récompenses pour ses actions, et Fuzzy fut choisi pour devenir la remplacer dans le rôle du servant. Toutefois Kulada, la grande maitresse, le transforma également. On peut supposer que cette décision fut prise sur le moment, lorsque la prêtresse Macumba était de très bonne humeur après la découverte d'une grande découverte. On peut aussi imaginer qu'elle le changea uniquement afin d'obtenir un partenaire sexuel...


Fuzzy fut finalement détruit par un chasseur de vampire professionnel, ainsi que son ancien meilleur ami, lorsqu'ils prirent la Cryptz d'assaut. Tout comme Aijah, il périt de façon peu commune avec une nuque brisée.



Source: Cryptz

mercredi 30 octobre 2013

Rêves & Cauchemars #147 – Humanoïde amphibien


Ce monstre humanoïde est un étrange amphibien qui fut trouvé dans un lac gelé. Une fois encore, comme beaucoup de créatures de Cryptozoologie, il n'y a absolument aucune information sur ses origines. Il pourrait être un extraterrestre venu de l'espace ou le résultat d'une expérience génétique, nous ne le saurons jamais. Une théorie qui fut apportée est qu'il pourrait s'agir d'un être préhistorique, un chainon manquant entre les amphibiens et les mammifères,  qui se serait retrouvé prisonnier dans la glace puis libéré en raison du réchauffement climatique.


C'est un peu tiré par les cheveux mais cela semble assez plausible au regard de son comportement. L'humanoïde réagit basiquement comme un animal ordinaire, défendant son territoire. On peut également noter que son apparition coïncide avec la disparition subite des poissons du lac. La créature les a probablement dévoré en une courte période de temps, ce qui prouve qu'elle ne peut pas être là depuis trop longtemps. Entre autres choses, on sait qu'elle peut sentir les vibrations et qu'il s'agit d'une espèce nocturne. Elle peut survivre au froid extrême et possède des griffes extrêmement venimeuses.


Bien que tout indique que le "monstre" est un simple animal, il faut néanmoins préciser que le spécimen découvert dans le lac a montré des signes de grande intelligence en épargnant la vie de deux femmes terrifiées, réalisant qu'elles ne représentaient aucune menace et qu'elles se protégeaient l'une l'autre... Une supposition qui peut être faite est que cet amphibien est une femelle et qu'elle a reconnu l'instinct de protection maternel à travers une autre espèce.


Source: Hypothermia

mardi 29 octobre 2013

Rêves & Cauchemars #146 – Akua


Akua était une créature mythique, une bête légendaire vivant dans les eaux d'Hawaï depuis l'aube des temps. Pendant des siècles les natifs pratiquaient un rituel pour apaiser le monstre et le garder endormi sous les flots. Cependant la pêche à la dynamite, illégale, mis prématurément fin à son hibernation et les habitants de Kihono craignirent son courroux, le monstre massacrant tout ceux qui croisait son chemin.


Akua avait l'apparence d'une sorte de lézard aquatique, avec une queue et des nageoires, mais n'était pas confiné à l'océan et pouvait marcher sur la terre ferme pour une bonne demi-heure, ou plus. Ses écailles épaisses le protégeaient des attaques et l’immunisaient contre les balles. Les forces de l'ordre durent s'en remettre aux explosifs pour le détruire. Une scientifique théorisa que Akua pourrait toujours revenir même après avoir été réduit en miettes, tout comme un lézard peut faire repousser sa queue.

A ce jour, il n'y a aucun moyen de savoir si elle avait raison...


Source: Demon of Paradise

Rêves & Cauchemars #140 – Black Jack


Voici le fantôme d'un croupier de Blackjack qui travaillait au Casino Mysteria, à Las Vegas, dans les années 60. Il fut tué avec quelques uns de ses collègues après qu'ils aient décidés d'aider le gangster Roy Donahue à voler leur employeur, lequel s'est défendu. Celui-ci a reçu une balle en plein visage qui lui a arracher les dents. Tout comme les autres victimes du Mysteria Massacre, son esprit est revenu hanter les lieux pendant plus de 40 ans...


Quand est arrivé l'opportunité de revenir d'entre-les-morts pour réclamer vengeance, il fut l'un des premiers à apparaître et à tuer des gens pour récupérer leurs âmes. Il parvint à assassiner deux personnes avant que le magot de son ancien boss ne soit retrouver par le petit-neveu de celui-ci, permettant aux fantômes de briser leur malédiction et de disparaitre.



Comme les autres revenants, le croupier pouvait apparaitre et disparaitre à volonté et avait le pouvoir de prendre une forme plus agressive et monstrueuse pour commettre ses méfaits. Dans son cas, évidemment, celui du fameux Valet Noir gagnant. Dans ses conditions, il utilisait une machette afin d'exécuter ses victimes. Toutefois, dans sa forme humaine originale, il passait pour un jeune homme poli et amical.


Source: Dead Man's Hand: Casino of the Damned

Rêves & Cauchemars #139 – Gil Wachetta


Gil Wachetta était un gangster et l'associé de Roy "The Word" Donahue. Il fut tué avec son partenaire en 1967 quand il s'introduisit dans le bureau de Franco Dragna, propriétaire du casino Mysteria, pour voler ses profits converti en lingots d'argent. Wachetta fut tué par balles et son esprit revint sous la forme d'un fantôme, hantant le casino alors abandonné pendant plus de 40 ans. Il était et demeure un homme violent et sans merci.
Le revenant accompagna l'esprit de Donahue pour prendre sa revanche lorsque le petit-neveu de Dragna hérita du casino et visita l'endroit avec des amis. Il ne fit pas grand chose durant ces évènements, hormis les trucs habituels de gangster (menaces et passage à tabac). En fait Donahue l'empêcha même de tuer le jeune Dragna, lui ayant donné sa parole qu'il serait épargné.
L'esprit de Wachetta se retira dans l'Au-Delà avec celui de son complice et des autres fantômes après que l'argent fut finalement retrouvé. Comme son partenaire, il ne montra jamais aucune capacité spéciale en-dehors de celle lui permettant d'apparaître et de disparaitre à volonté.



Source: Dead Man's Hand: Casino of the Damned

vendredi 4 octobre 2013

Preview: Gingerdead Man vs. Evil Bong (Trailer)


Bon et bien c'est pour dans quelques jours maintenant !
Désormais nous avons enfin le résumé de l'intrigue et ça fait du bien de voir qu'ils partent sur une continuité avec les épisodes précédents des deux séries. Mais, comme prévu, Tommy Chong et Gary Busey ne seront pas vraiment là...

Les + apparents:
• Toujours la même doubleuse pour la voix d'Eebee (motherfucker !)
• Robin Sidney reprend son rôle du 1er Gingerdead Man
• Les pâtisseries tueuses de Gingerdead Man 3 semblent être de la partie
• Les héros s'allient à Eebee, Gingerdead Man s'allie au King Bong !

Les – apparents:
• Encore un nouveau design pour le Gingerdead Man, a peine mieux que le dernier.
• C'est super cheap, mais on s'y attendait
• Hambo the Clown, le clown à nez de cochon super vulgaire sera là. Génial...
• Représentation raciste des japonais, en rapport aux poupées de Hambo. C'était déjà limite dans Ooga Booga, là ça devient gênant !

Ce que j'adore avec la Full Moon, c'est qu'elle sait toujours bien nous vendre ses trucs, même quand on sait pertinemment que ça va être nul. Enfin bon, ce n'est pas DeCoteau qui réalise donc on ne sera peut-être pas à l'abri d'une bonne surprise comme les derniers Killjoy.


lundi 30 septembre 2013

Rêves & Cauchemars #127 – The Gingerdead Men


Dans l'éventualité que son fils Millard, alors ressuscité, soit encore une fois tué durant ses sanglantes actions, Madame Findlemeyer conserva un peu de ses cendres pour fabriquer de nouveaux bonhommes de pain d'épice. Cinq au total. Elle les envoya à la jeune femme responsable de la mort de Millard quelques mois après que le premier Gingerdead Man ait été détruit.

Ce qu'il advint des créatures demeurent un mystère, mais le second Gingerdead Man, celui qui commis un massacre au Cheatum Studio de Los Angeles, était l'un d'entre eux...



Source: The Gingerdead Man


Rêves & Cauchemars #125 – The Gingerdead Man (1ère version)


Millard Findlemeyer était un célèbre tueur en série doté de sérieux problèmes maternels. Il fut finalement arrêté après qu'il ait choisi, pour la première fois, d'épargner une de ses victimes. Le témoignage de cette jeune femme permis de l'envoyer sur la chaise électrique et il fut exécuté deux ans après son procès. Millard jura revanche, et il fini par l'obtenir par-delà la mort grâce à sa mère.

Car son corps fut incinéré et ses cendres envoyé à celle qui fut sa seule famille, Madame Findlemeyer, une sorcière vaudou qui planifia alors une très étrange résurrection. Elle mélangea les cendres de son fils avec des ingrédients à pain d'épice et envoya le tout à la survivante, deux jours plus tard: le fait est que l'adolescente travaillait dans une boulangerie, et celle-ci utilisa la mixture pour fabriquer un bonhomme de pain d'épice. Le sortilège s'activa alors, après toutefois deux incidents mineurs:

1) Quelques gouttes de sang humain tombant sur les ingrédients après une méchante coupure.
2) Un choc électrique dans le four industriel après un malheureux crêpage de chignon entre filles.


Millard Findlemeyer revint à la vie sous la forme d'un bonhomme de pain d'épice homicide, alors surnommé le Gingerdead Man. Un personnage bizarre, cherchant toujours à faire de mauvais jeux de mots après chaque meurtres, et totalement psychotique. Il fit un carnage dans le magasin, tuant ou blessant tout ceux qui croisèrent son chemin.

Au final, il fut mangé vivant par un des employés de la boulangerie, lequel arriva sur le tard après un match de catch. Son corps fut détruit, mais il pu posséder le jeune homme jusqu'à ce que celui-ci soit précipité dans le four et cuit à point. Le Gingerdead Man est mort, cependant Madame Findlemeyer garda du mélange d'épices pour cette éventualité. Et donc d'autres Gingerdead Men furent créés...


Source: The Gingerdead Man

Rêves & Cauchemars #124 – The Gingerdead Man (Prototype)


Un monstre non-existent. Il s'agit du "prototype" du Gingerdead Man, pour le teaser de 2001 du film du même nom. La Full Moon a en fait changé le design de la créature durant la pré-production afin d'économiser de l'argent. Cette première version du personnage était censée être générée par images de synthèse, mais le procédé aurait été trop coûteux pour tout un film, aussi fut-il décidé de revenir vers l'habituelle méthode de la firme, à base de marionnettes et de pantins.


En faisant cela, les responsables changèrent complètement le design et, peut-être, le comportement du personnage. Le "prototype" était censé fumer une sorte de de cigare-gâteau et portait un chapeau de chef de cuisine. Il s'agissait en fait d'une parodie du Pillsbury Doughboy, mascotte d'une grande marque américaine (peut-être la véritable raison qui a poussée Full Moon à changer le look du monstre, en cas de procès). A la différence de l'original, totalement inoffensif et adorable, le Gingerdead Man possédait de grandes dents et un aspect généralement plus agressif. On ne sait pas si cette version, fut-elle utilisée, aurait partagé les mêmes origines et intrigue que son équivalent de 2005.



Source: The Gingerdead Man (2001 Teaser Trailer)