vendredi 30 juillet 2010

[FRAGMENTS] The Arsenal of Freedom – Chap. 2

De nouveaux achats pour l'arsenal. Tout d'abord, dans le cadre de tenues Steampunk, deux répliques de pistolets antiques du XVIIème ou XVIIIème siècles, semblables à ceux des pirates. Lady A. s'est choisie un canon octogonal avec une poignée finalement assez féminine puisque fine et donnant à l'arme des formes discrètes. En revanche, j'ai moi opté pour un canon évasé avec une poignée plutôt ovoïde, pour évoquer une arme ancienne et grossière...

samedi 24 juillet 2010

The Arsenal of Freedom


Titre d'un épisode de Star Trek, reprit par Linkara pour sa série de chroniques, et désormais titre de rubrique où je consignerai nos possessions en armement. Juste en cas d'Apocalypse zombie, histoire de se tenir prêt.
Lady A. vient ainsi de s'offrir sa réplique de Desert Eagle qu'elle voulait depuis longtemps. L'arme, noire, est nommée Eagle Model, de HFC, un D.E .50AE tirant des billes de 6mm et avec un système de Hop Up. Un engin gros et imposant auquel il aura tout de même fallu arracher un embout orange vif à la sortie du canon.
Le plus amusant reste le nom donné aux petites billes livrées avec: des munitions synthétiques (synthetic ammo). Je trouve ce nom très intéressant et à exploiter !

Outre un sac de billes de qualité supérieur, Lady A. s'est également achetée une petite cible à bascule (tumbler target) toute mignonne. Quant à moi je n'ai pas pu résister: devant les étoiles de représentants de la Loi disponibles, j'ai pris la célèbre étoile encerclée de Chuck Norris dans Walker Texas Ranger. Avec le cache-poussière de Lady A. et un chapeau adapté, me voilà paré !
Au prochain tours chez l'armurier, je me laisserai bien tenter par un fusil d'assaut...

Illustration pour l'article original, écrit dans un carnet, par Lady A.

mercredi 14 juillet 2010

Rêve de Cactus


Étrange rêve cette nuit où je me rendais, avec un groupe d'amis aux USA, dans un lieu type désertique façon Arizona ou Nouveau-Mexique, afin de rendre visite a un autre gars de la bande. Près de sa grande maison à baie vitrée, une vaste colline de terre sableuse qu'il va escalader dans le but de me montrer quelque chose. Là-haut, quelques cactus pas très grands, 1m environ, épineux mais rachitiques et faisant presque penser à des concombres. Soudain j'entends un grand bruit de vibreur, comme un portable. C'est un des cactus qui l'émet tout en tremblant, avant de s'élancer vers moi pour me piquer comme s'il possédait des petites roulettes pour se propulser !

Mon ami est mort de rire et je m'en amuse aussi malgré mes esquives. Il me présente ainsi les Pampinos, une variété de cactus capables de se mouvoir et chargeant quiconque se rapproche d'eux pour se défendre, produisant un grand bruit de moteur.
Je ne me questionne pas sur leurs origines ou leur fonctionnement et passe plutôt mon temps a jouer avec l'un de ces petits Pampinos, qui me cours après comme un chien que l'on irait embêter !
Je n'ai pas d'autres souvenirs du rêve si ce n'est de grands éclats de rire et je me demande comment j'ai pu inventer ça, même si je peux mentionner ces petits hommes-cactus des Final Fantasy, les Pampas. Les miens, en y repensant, on plus des allures de gros sex-toys !


Lady A., elle, a rêvé de s'être faite tripoter le corps par des tentacules afin de transmettre à son partenaire de poulpe des pouvoirs pour sauver le monde !! 

Illustrations de l'article original, figurant sur un carnet, par Lady A.

dimanche 11 juillet 2010

Bonne Pêche !

Au bord de la mer, les vides-greniers sont une bonne chose ! Hier déjà, je trouvais une novélisation de Terminator au Emmaüs du coin pour 50 centimes. Belle surprise qui se poursuit aujourd'hui avec la découverte de deux vieux Mad Movies pour le même prix chacun: le 97, avec Waterworld en couverture et... Le n°100 ! Sans son poster cependant, et avec de mystérieuses annotations au stylo, mais quand même !

http://i.imgur.com/QtDiSbM.jpg    http://i.imgur.com/Go1mhf4.jpg

La pêche s'est poursuivit avec quelques livres: un John Russo dans une collection voisine de chez Gore (Maniac) ainsi que Les Dents de la Mer 1 & 2 en grand format, le premier étant cette fois avec l'affiche originale du film en couverture. Tout ça pour une poignée de centimes: 1 euros avec une vieille K7 en prime ; celle de Simetierre. Pratique nous qui n'avons pas la télé actuellement mais un magnétoscope tout prêt.

En bonus nous aurons prit quelques autres VHS pour les soirées: Lady A. s'est choisit le film de fantôme Apparences et moi le SF comique RoboForce, un sous-RoboCop chinois. Également récupéré le hard-boiled Gunmen et le grand nanar Braddock Portés Disparus 3 pour compléter la trilogie...