samedi 25 juin 2011

Man's Best Friend Title Card


Le brouillon d'une illustration pour un épisode d'émission vidéo qui n'a finalement jamais vu le jour. L'idée était d'explorer de façon détaillée plusieurs séries B et films fantastiques méconnues et/ou amusantes afin de les exposer à un plus grand public.
Man's Best Friend, ou chez nous Max, le Meilleur Ami de l'Homme, devait être le premier épisode car il possède une place un peu spéciale dans mon cœur. Mon père l'avait enregistré pour moi lors de sa diffusion sur Canal + il y a maintenant des années, et en plus d'être l'un des premiers films "d'horreur" que j'ai pu voir, il fut le premier film de ma collection. Je conserve toujours la VHS, dont j'avais customisé l'étiquette d'identification afin d'être sûr que mes parents ne la réutilise pas.

Les title cards devaient apparaître comme images de présentation sur le lecteur blipTV, à la manière des vidéos de sites comme ThatGuyWithTheGlasses.com pour attirer le regard.
Le concept était de mettre en scène le personnage d'Alchemy, une sorte de mascotte voyageant à travers les films, de manière humoristique en reprenant des scènes ou des éléments du sujet de la vidéo. Dans ce cas par exemple, il s'agit d'un détournement de la séquence où Max apparaît dans la salle de bain de l'héroïne pour lui donner sa serviette, mais avec les cadavres de ses différentes victimes dans un coin de la pièce (les policiers, le facteur, etc).
De la même manière, les titres des épisodes devaient contenir quelques gags et jeux de mots, et la vidéo devait logiquement s'intituler (Wo)man's Best Friend puisque le film traite de la relation entre une femme et un chien.

Bien sûr il ne s'agit que d'un croquis grossier fait à la souris sur ordinateur et ce n'était qu'une sorte de schéma pour le véritable illustrateur.



mardi 21 juin 2011

Background personnage Zéphyr Zeppelin

Né en France, Zéphyr est le fils d'un concepteur en aéronavale et d'une femme pilote, spécialisée dans l'essaie de prototypes et dans le test de performances. Il a donc passé son enfance sur les bases aériennes où officiaient ses parents, obtenant fréquemment la permission de grimper dans divers véhicules sans dangers pour s'amuser (dont les fameux ballons dirigeables Zeppelin dont l'inventeur fait partie de la famille), tandis que les ateliers de révision et les chantiers de construction sont vites devenus de véritables terrains de jeux. En grandissant, Zéphyr a inévitablement développé un besoin d’œuvrer dans ce milieu où il se sent comme chez lui, se sentant mal à l'aise lorsqu'il est trop longtemps coupé de ce monde de machines et de nuages.

Il devient aide mécanicien pour son père ou d'autres petites compagnies à son adolescence, s'intéressant de plus en plus à la création de moteur et de machines complexes. Avec le temps et grâce aux contacts de ses parents, il parvient à obtenir de petits travaux de commandes et se fait la main sur de plus en plus de projets, allant jusqu'à se créer sa propre petite réputation dans le milieu. Il s'installe dans ses propres ateliers dans différentes villes et termine ses études d'ingénieur, travaillant pour le compte de grandes sociétés.

Zéphyr va donc passer ses premières années d'adulte à concevoir des prototypes divers ou réparer des véhicules important pour le compte de multinationales, voyageant à travers le monde et se liant d'amitié avec divers explorateurs et archéologues dont il adore écouter les récits d'aventure. C'est au cours de l'une de ses nombreuses missions qu'il fini par travailler en partenariat avec le Gouvernement Russe, se liant rapidement d'amitié avec un autre ingénieur un peu zélé appelé Ivan. Ce grand gaillard, tatoué et rebelle à l'autorité, va devenir une sorte de frère avec lequel il va créer son propre business. Leurs talents conjugués et leurs réputations à travers le monde leur permettent de s'assurer un travail régulier, jusqu'à trouver un financement pour un autre type de projet: la création d'un nouveau type de moteur révolutionnaire.

Avec l'aide de son équipier, Zéphyr conçoit un nouveau moteur à impulsion d'énergie qu'il tente d'améliorer pour le rendre utilisable par tous. Durant ces années il rencontre une jeune femme, Lady A., avec qui il fini par se lier d'amitié et un peu plus. Il fini par se marier avec elle et devient le père d'une petite fille prénommée Jade. Quant à son travail, il fini par porter ses fruits puisqu'il se retrouve finalement à le présenter à la communauté scientifique au cours d'une Exposition Universelle. L'occasion de relancer des demandes de financement et de projets de travaux annexes.

lundi 20 juin 2011

Bellydance in Troy (2004)


Ce fut long et fastidieux, mais j'ai enfin achevé le montage vidéo pour la scène de danse de Troie. Un travail difficile en raison des mêmes problèmes rencontrés dans la vidéo d'Alexandre. Mon logiciel semble ne pas supporter la vidéo, ramant au point de rendre difficile la vision de plus de trois secondes de rushes, et j'ai dû en plus surmonter un soucis d'audio en mélangeant deux copies du film en une seule vidéo !

Il se trouve que, passé une version cinéma inutile puisque trop courte, ma première copie de la director's cut était un doublage russe. Cependant son image était d'une qualité bien supérieure a toutes les autres versions disponibles. Il m'a donc fallu faire le montage sans le son avant de recaler l'audio anglais par-dessus en essayant de ne pas créer de décalage. Au final je m'en suis bien sorti puisque l'image est impeccable et le son parfaitement synchronisé.

Bref, parlons donc de la scène. Elle se déroule au début du film, lors d'une fête de réconciliation entre les guerriers de Troie et de Sparte. Juste avant que Paris n'enlève Hélène, déclenchant la fameuse guerre. Portant un toast avec ses invités, le Roi Ménélas fait entrer quelques danseuses pour marquer le début des festivités. Une attention qui charme la plupart du monde, excepté Hélène qui se retire. Une manière de montrer la relation Ménélas / Hélène / Paris qui va conduire la ville de Troie a sa perte.


Plutôt que de porter le costume traditionnelle, les danseuses sont vêtues d'une tenue beaucoup plus ample mais non moins riche en décoration. Là encore, le budget élevé du film permet de faire des merveilles dans le domaine visuel. La danse est également moins classique mais le début de chorégraphie avec les femmes tournant autour de la caméra est somptueux. Hélas le film se focalisant sur l'installation des évènements tragiques de l'histoire de Troie, nous ne pourrons vraiment voir les artistes à l’œuvre. Celles-ci vont et viennent autour de Ménélas et Hector alors que les deux sont en grande conversation et nous ne pouvons pas vraiment voir leur gestuelle...

Je ne suis malheureusement pas en mesure de donner les noms des performeuses puisque celles-ci ne sont tout simplement même pas créditées au générique. Ce qui est très surprenant vu l'ampleur du film et le nombre pourtant très grands des personnes inscrites... Si quelqu'un possède des informations sur le sujet, n'hésitez pas à le faire savoir !

dimanche 19 juin 2011

Bellydance in Get Smart (1968)


La vidéo sur Troie me prend un peu plus de temps que prévu en raison d'un soucis audio. Comme je le supposais, elle est tout aussi gonflante a faire que celle d'Alexandre... Du coup en attendant de régler ce problème je me suis lancée sur quelque chose de beaucoup plus simple avec cet épisode de Get Smart, chez nous Max la Menace, une série d'espionnage parodique des années 60 dont l'un des créateurs n'est autre que Mel Brooks ! L'épisode qui nous intéresse se nomme Die, Spy (3x25), où les héros doivent retrouver la trace d'un ancien agent secret en fuite cherchant à fonder sa propre affaire.

Leur enquête les mènent dans un restaurant où une espionne se fait passer pour une danseuse tandis que ses collègues se cachent parmi les clients. La scène ayant un intérêt comique avant tout, le réalisateur ne se focalise pas vraiment sur la performeuse, toutefois celle-ci est bien visible tout au long de la séquence. Sa chorégraphie en pâtit un peu et se limite a quelques mouvements simples, heureusement bien filmé.

Cependant il faut souligner le soin apporté à l'ensemble de la scène. D'une part du fait que la danse orientale n'est pas tournée en dérision sous prétexte que la série est humoristique. Il me semblait presque évident que le thème de la danse du ventre serait utilisé en une série de blagues un peu beauf mais ce n'est absolument pas le cas. L'épisode possède un scénario bien défini et ses gags reposent sur des jeux de mots et des parodies de situations classiques des films à la James Bond, et non pas sur de la comédie grasse et facile.




Ensuite on ne peut être que surpris de la qualité du décor et du costume. Get Smart marchant avant tout à l'économie, utilisant quelques décors sombres et peu d'acteurs pour simuler différents pays où sont en visites les agents secrets, il aurait été simple de faire du restaurant un endroit sobre et finalement peu engageant visuellement (ce qui est le cas de pratiquement TOUS les autres décors de cet épisode par exemple, de simples pièces grises avec juste un ou deux meubles pour faire illusion). Ici l'endroit est rehaussé de couleurs chaudes et d'un grand nombre de fournitures permettant de rendre la scène crédible.

Le costume quant a lui est très joli. Une jupe fendue simple mais très belle, et un haut décoré d'une multitudes de bretelles dorées et d'une écharpe portée en bandoulière. Vraiment très réussi et au-delà des attentes que l'un peu avoir d'un petit épisode au budget aussi mince.

L'actrice interprétant l'espionne se nommée Poupée Bocar. J'ignore s'il s'agit d'un pseudonyme ou de son véritable prénom, mais c'est assez original. Je ne crois pas qu'elle soit danseuse de formation, mais sa performance, bien que très simple, est bien rendue.

mardi 14 juin 2011

Bellydances in Alexander (2004)

Beaucoup de retard pour cette rubrique, la faute à un découragement dû au logiciel de montage récalcitrant. Je ne sais pour quelle raison j'ai choisi d'utiliser une version antérieur de Movie Maker, laquelle est si instable qu'elle bloque aléatoirement à la moindre modification. Du coup la frustration a eu raison de moi durant quelques temps. Sans parler d'une baisse de qualité d'image assez visible que je déplore, même si ma copie du film n'était déjà pas terrible pour commencer. On pourrait croire qu'un film aussi récent serait assez simple a trouver dans une bonne copie, et pourtant j'ai mis beaucoup de temps pour récupérer quelque chose d'exploitable !

Quoiqu'il en soit, voici les deux scènes de danses présentent dans Alexandre, avec Colin Farrell et Angelina Jolie. La première est une scène visuellement splendide, bénéficiant de grands décors et costumes. Certes nous ne voyons finalement pas grand chose, l'instant étant vite interrompu par l'intrusion de personnages importants, mais la scène reste saisissante surtout si on la regarde avec une bonne qualité et un grand écran.

Pour mettre les choses dans leur contexte, Alexandre et son armée viennent d'entrer dans la ville de Babylone où ils sont accueilli comme des dieux. Durant leur visite de la cité et du palais, les hommes se retrouvent dans ce joli jardin où plusieurs femmes entament alors cette petite danse en signe de bienvenu. Comme réception, il y a sûrement pire.



On peut constater parmi les différentes danseuses l'actrice Rosario Dawson, laquelle va intervenir de manière plus fréquente dans l'histoire a partir de ce moment. C'est là que nous pouvons nous intéresser à la seconde danse du film, se déroulant toujours à Babylone.

Rosario Dawson est la performeuse principal d'un spectacle organisé en l'honneur d'Alexandre. Accompagnée de quelques autres danseuses, elle va se produire devant plusieurs personnes lors d'une autre séquence impressionnante. Une manière pour le scénario de s'engager sur un nouveau sujet (la relation entre Alexandre et cette femme), et pour le spectateur d'en avoir plein les yeux.

Ci-dessous le nom des danseuses accompagnatrices. J'ignore s'il s'agit des mêmes personnes qui ont participé à la scène précédente, mais on peut facilement supposer que c'est le cas.

• Suzanne Bullock

• Michelle Lukes
• Gillian Grueber
• Kate Elouise

• Anjali Mehra 



dimanche 5 juin 2011

Festival Geek Faëries 2011, 2ème Édition


Les Féeries, Festival Geek
(Festival Geek Faëries, 2ème Édition)
4 et 5 Juin 2011
La Chapelle St-Mesmin, Orléans (45)


http://i.imgur.com/RTtFN0b.jpg    http://i.imgur.com/hoshcYv.jpg    http://i.imgur.com/kbmjuy7.jpg    http://i.imgur.com/XR0zOpI.jpg

http://i.imgur.com/OAe9FCv.jpg    http://i.imgur.com/oHCqdJd.jpg    http://i.imgur.com/23ncqte.jpg    http://i.imgur.com/wwIoQ3s.jpg

http://i.imgur.com/Qqnw29B.jpg    http://i.imgur.com/ikif66r.jpg    http://i.imgur.com/PRrDWoU.jpg

Photos prises par Eric Rosier (ERos), Erell (ceridwenn), Bix Lefort et quelques autres que je ne peux plus identifier...