lundi 28 mars 2011

[FRAGMENTS] Gypsy Witch – Les Mers Vertes

LES MERS VERTES


    La Machine avait prit la forme d'une tente igloo de petite taille, semblable à celle pouvant contenir un maximum de deux personnes dans les campings terrestres. A la différence qu'ici elle venait de s'adapter pour les milieux aquatique, avec un fond concave légèrement immergé et de minuscules poids en guide de piquets. Il n'y avait pas d'ancre car les fonds abyssal de la Planète Zygra ne permettaient pas de s'amarrer, et l'étrange objet flottait ainsi au grès des courants de surfaces sur un océan infini.

    La porte de l'étrange embarcation est muni d'une vulgaire fermeture éclaire qui pour l'heure est grande ouverte. Car à l'intérieur se prélasse une forme humaine vêtue d'un simple maillot de bain. Allongée sur le ventre, la tête dehors, Alice profite à plein poumons de l'air marin et du soleil tapant. Elle n'a aucune crainte car la mer est calme et que les Titans aquatiques ne vivent qu'en fonds marins, seules quelques espèces inoffensives ne s'aventurent à la surface vide.

    La jeune femme trempe ses doigts dans l'eau verte et tiède, hésitant à venir s'y baigner. C'est tentant mais pas très amusant lorsque l'on est seul, et son esprit se met à rêvasser de compagnons de jeux. La voyageuse regrette et se lasse presque, réalisant qu'elle n'a pas grand chose à faire dans un lien si désert. Il est peut-être temps pour elle de partir, ou bien d'explorer plus en profondeur les richesses de cette planète...

    Elle se redresse et s'assoit sur le seuil de la porte, plongeant ses belles jambes dans l'eau.

(...)

Texte inachevé. J'avoue que changer de temps d'un paragraphe à l'autre est étrange, mais l'idée n'était pas là d'écrire un texte, il s'agissait de simples prises de notes un poil plus romancé que d'ordinaire. L'idée était donc d'improviser une histoire et de créer un "squelette" d'intrigue simpliste que je pourrais ensuite développer à ma guise en cours d'écriture. Mais comme toutes mes histoires, cela reste un travail inachevé.
La Planète Zygra est reprise à l'un des films de Gamera, celui où il est question d'un requin géant, et l'idée était que l'héroïne explore un monde essentiellement composé de mers et d'océans.

jeudi 10 mars 2011

[FRAGMENTS] Gypsy Witch – Fever Girl

FEVER GIRL


   La sonnerie du réveil marqua la fin du calvaire. Toute la nuit n'avait été qu'un cauchemar à moitié éveillé, et Jade se sentait exténuée. Elle avait passée des heures à lutter contre la fièvre, grelottant sans parvenir à s'arrêter mais étouffant sous sa couverture. Elle n'osait même plus bouger tant la raideur dans sa nuque lui provoquait des élans de douleurs dans tous le corps, se mêlant aux courbatures encore diffuses mais pas suffisamment présente pour crisper les muscles et empêcher toute tentative de relaxation.
    Avec un gémissement, Jade ouvrit un œil pour chasser les ténèbres, tâchant de se redresser. Elle se sentait sale, couverte de sueur, et ses vêtements trempés n'arrangeait pas les choses. La jeune femme soupira, bougeant très lentement pour repousser sa couette et s'extraire du lit. Elle ne tombait pratiquement jamais malade grâce à son organisme endurant, mais si cela arrivait ce n'était pas qu'un petit peu.
– Tu es enfin réveillée ?
Cela la fit sursauter. Quelqu'un dans sa chambre et elle ne l'avait même pas remarquée ? Elle devait être très mal en point. Les yeux à moitié fermés, elle tenta de repérer l'intrus dont la voix lui sembla familière après coup. A quelques mètres d'elle se trouvait une jeune femme. Jade eu des difficultés à la détailler en raison de sa vue encore trouble, mais elle fini par la reconnaître après quelques instants de concentration.
– ... Alice ?

    Sa petite voix ensommeillée lui fit honte mais l'autre ne se moqua pas. Son amie se tenait assise devant une petite table ronde, buvant une tasse fumante. Elle devait être là depuis un petit moment car elle semblait parfaitement installée et tout à fait à son aise.
– Oui, répondit-elle avec un petit sourire.
Elle posa sa coupe et se déplaça vers le lit, s'asseyant au bord du lit pour se rapprocher. Jade pu sentir des mains chaudes la prendre doucement par les épaules, la réchauffant.
– Comment tu te sens ma belle ?
La malade fut parcourue d'un frisson désagréable et se recroquevilla un peu.
– ... Pas très bien...
Sans un mot, Alice la fit légèrement basculer en arrière, la retenant de son bras, puis posa son menton contre le front de la malade.
– Tu as de la fièvre.
– Je déteste ça...
Ses sinus lui faisaient mal, l'empêchant de respirer, et elle avait la bouche pâteuse. Oh oui, elle détestait ça. Elle ne pouvait pas supporter l'idée d'être dans un tel état de faiblesse et incapable de lutter. Ça lui paraissait injuste.
– J'imagine, fit la jeune sorcière avec un petit sourire. Ne t'inquiète pas, je vais m'occuper de toi.
– Je veux pas que tu..., protesta t-elle avait de s'interrompre pour lutter contre un léger malaise.
– Ce qu'il te faut, fit Alice en lui caressant doucement les cheveux, c'est te réchauffer et manger.
    Elle se releva un bref instant et Jade sentit quelque chose de douillet et de tiède se poser contre ses épaules. Une sorte de couverture qui avait sûrement chauffée contre un radiateur. C'était une étoffe épaisse et molletonnée semblable à une couette, d'un bleu nuit profond. Cela fait, Alice lui glissa ensuite un bol en grès entre les mains, s'assurant de la bonne prise des doigts faibles de la petite malade pour ne pas risquer de la faire glisser. Jade, trop mal en point pour vraiment réaliser, se sentit sortir de sa crise par une odeur douce et apaisante. Lorgnant la tasse chaude qui lui revigorait les mains, elle tenta d'en identifier le contenu. Peine perdue, elle leva les yeux vers son amie qui prenait soin de réajuster sa couverture.
– Un vieux remède de grand-mère. Littéralement.
– Ces trucs là ça à un goût de chiotte généralement...
– Remplie-toi l'estomac avec ça pour le moment, tu dois d'abord te chauffer et te réveiller un peu avant de pouvoir calmer ton ventre.
Jade soupira doucement. Elle se sentait comme une enfant impuissante et dépendante.

    Avec résignation, elle porta doucement le bol à ses lèvres, soufflant un peu de peur de se brûler. Elle testa le breuvage d'une brève gorgée et attendit d'en ressentir les saveurs. Le plus pur des nectars n'auraient pas eu meilleur goût à son palais, sensation d'un millier de fruits exotiques se mêlant pour former un liquide vivifiant et doux à la fois. La chaleur de la boisson se répandit dans sa gorge et se propagea dans son corps, lui donnant une vigueur nouvelle quoique encore assez diffuse. Surprise par l'effet presque immédiat, Jade bu avec un intérêt certain, tentant de déterminer l'origine de cette potion magique. Ce n'était pas un thé, car trop vitaminé, mais pas non plus un jus de fruits car n'en possédant pas l'acidité. La température et la consistance pouvait rappeler les chocolats chaudes de la tendre enfance, et le parfum était celui d'une myriade de fleurs.

(...)

Texte inachevé, il s'agissait juste d'une improvisation sans but véritable afin de passer le temps. Une simple page sans même un titre. Je lui donne ici celui de Fever Girl pour la publication, d'après le titre du premier épisode de la série Monsters dont je m'inspirerai sûrement si je devais poursuivre le récit...