vendredi 20 février 2009

Preview: One-Eyed Monster


Poursuivons dans le graveleux avec ce One-Eyed Monster, qui semble être dans la ligné de l'érotique / fantastique The Killer Eye puisqu'il y est question d'une créature extraterrestre possédant un œil unique et probablement quelques tentacules. Ici, la chose (dont le point de vue se traduit par des plans subjectifs avec une auréole sur les côtés) va investir un corps humain qui n'est nul autre que celui – très très membré – de l'ex-porn star Ron Jeremy !

Ron Jeremy, célébrité du porno, fait fréquemment des apparitions dans les films de "copains" à bas budget et plus particulièrement dans le domaine fantastique / SF. On se souvient de sa présence dans Toxic Avenger IV ou Orgazmo par exemple, mais également dans They Bite, qui narrait déjà une histoire similaire à celle de ce One-Eyed Monster: la rencontre entre une équipe d'un film porno et de vilains extraterrestres !


Ici, le film s'apparente plus à une sorte de slasher qu'autre chose, Ron Jeremy se mettant à tuer un par un chacun de ses collègues sous l'influence du monstre. La bande-annonce suggère un film relativement cheap et on se demande même si Ron Jeremy ne fait pas simplement office de guest-star tant il n'est pas vraiment mis en avant dans les images.

Quoiqu'il en soit la chose se dit être un hommage à Alien et au The Thing de Carpenter et le gore semble de mise. De quoi nous fournir une série B sympa, d'autant plus que la présence de Charles Napier (un acteur régulier du genre, vu dans DinoCroc ou encore Skeeter ou Maniac Cop 2. Le film sort directement en DVD le 28 avril aux États-Unis, dans une édition bourré de suppléments qu'il ne faut pas rêver de voir chez nous.

Enfin on peut toujours jeter un œil au site officiel où se trouve la bande-annonce, quelques photos et (en bas à droite) quelques détournements d'affiches célèbres plutôt marrante même si pas très finaudes...

Preview: Lesbian Vampire Killers


Comment ramener du monde sur son blog en 1 leçon. En mettant un titre et une image qui évoque une certaine forme de... Oui bon vous aurez compris. Et pourtant loin d'être un porno horrifique où un film érotico-fantastique comme il en existe à la pelle, Lesbian Vampire Killers est une production anglaise touchant un public relativement large (!) et qui va même sortir au cinéma le 20 mars prochain (!!).

En fait de film érotique mettant en scène... Ce qu'on imagine... Lesbian Vampire Killers est une nouvelle comédie horrifique "dans la veine de Shaun of the Dead" qui trouve son public en ce moment. Loin d'être original, le duo de "héros" semble même clairement recopier sur le tandem Simon Pegg / Nick Frost de Shaun et Hot Fuzz ! Du pur film d'exploitation en somme, et pourtant les producteurs sont persuadés qu'ils vont attirer le spectateur. Pourquoi ? Parce qu'il y a des vampires lesbiennes !


L'histoire nous montre comment deux types vont être confrontés à une véritable secte de femmes vampires dans la campagne anglaise. Des vampires lesbiennes bien sûr, transformant toutes les femmes des environs en créatures de la nuit et buvant également le sang de pauvres victimes... Avec l'aide d'un prêtre, ils vont alors essayer d'empêcher un groupe de jeunes femmes venues faire la teuf de se faire vampiriser...

À la vue des différentes bandes-annonces, Lesbian Vampire Killers s'annonce comme une comédie "cheap" bourré d'effets spéciaux plutôt approximatif (la destruction des vampires notamment), bien que parfois visuellement sympathique, et dénué de véritables frissons. Un film avant tout drôle et donc susceptible d'être vue par tout le monde. On imagine en effet que le côté graveleux de l'entreprise va être fortement limité même si les anglais on l'habitude de verser dans la nudité frontale même dans la plus innocente des productions.


En attendant une sortie française hypothétique (vous avez vu le bordel que c'était pour voir le "nouveau" Vendredi 13 au cinoche ? Alors un film pareil vous rêvez) on peut toujours visiter le site officiel et jeter un œil à son contenu. Et on remarquera que la bande-son repompe énormément celle du Planet Terror de Robert Rodriguez au passage...


dimanche 15 février 2009

The Making of Dr. Poulet – Zombie Makeup


Oui je sais, certains s'attendaient à ce que je revienne ici afin de parler de la Saint-Valentin, mais la fête des amoureux ça demeure quelque peu privé voyez-vous... Surtout quand on passe la journée euh... A... Hmm, aller au resto ou au cinéma dirons-nous (et d'ailleurs qui pourrait croire qu'un Vendredi 13 c'est si romantique ? Encore plus s'il avait été moins naze mais bon).

Suite à quelques demandes concernant la disponibilité de Attack of the Horrible Dr. Poulet ! (on peut constater que les quelques extraits visibles ne le sont plus, ils seront probablement remplacés par une longue workprint à laquelle il manquera bien sûr plusieurs scènes / musique), voilà un petit truc que monté en vitesse.

C'est un tout petit making-of de 10 minutes sur le maquillage des morts-vivants du film. Le montage a été goupillé en vitesse avant-hier afin d'être tranquille pour la Saint-Valentin. Il sera bientôt suivi d'un autre sur la confection du Dr. Poulet lui-même puis je pense que la workprint sera mise en ligne.

Sur ce, bonne Saint-Valentin avec du retard, et bon week-end pour tout le monde !


samedi 7 février 2009

Preview: Paris by Night of the Living Dead


Titre très amusant pour un court métrage français hélas pas facile à dénicher chez nous... Dernièrement diffusé lors du Festival de Gérardmer, le film ne possède encore pour l'instant aucune édition nous permettant de se le procurer, ni copie disponible sur le Net. Plutôt agaçant quand on sait que la France est déjà très avares en productions de ce genre, malgré la récente apparitions de Mutants au cinéma.


Paris by Night of the Living Dead nous relate ainsi l'affrontement entre une jeune femme (Karina Testa, vue dans Frontière(s)), un jeune homme (David Saracino vu dans... Frontière(s)) et le meilleur acteur de toute la France (Dominique Bettenfield, alias Vibroboy, Capitaine X ou encore le pasteur de Dobermann) contre une horde de morts-vivants sur notre territoire national. Non bien sûr nous ne sommes pas dans un équivalent français d'un Romero, mais dans du gros B survolté, gore et très dynamique. Un petit Versus français. Le pied quoi.



En attendant une possibilité de diffusion quelconque, sachez cependant que SFR propose pour l'abonnement à sa Neufbox la présence de ce court-métrage en haute définition jusqu'à la fin du mois. On ne va pas dire que c'est une bonne affaire mais pour ceux pour qui le hasard fait bien les choses, et bien ne vous privez pas !

En attendant on peut toujours jeter un œil sur le teaser promo qui enterre définitivement les Lac ou Abîme des Morts-Vivants de cette bonne vieille Eurociné d'antan. Cocorico !



vendredi 6 février 2009

The Chronicles of Dr. West #3

Parution du troisième volume des chroniques de Herbert West ce mois-ci, gentiment offert par mon fournisseur préféré. Pour ceux qui ne sont pas familier avec le concept, il s'agit d'une sorte de reprise du Herbert West moderne de Stuart Gordon et Brian Yuzna, mais en bien plus humain et avec un background "réaliste" pour justifier sa quête.

Toujours hanté par la mort de sa famille, West poursuit ses études sur son sérum malgré la débâcle occasionné dans le volume précédent (une résurrection qui tourne mal, le corps revenu à la vie ayant été prit de folie furieuse avant d'être abattu). Son couple avec Megan commence à battre de l’aile puisque son obsession le fait se replier sur lui-même.

L'épisode se concentre surtout sur les remords de West, suite aux victimes de son patient dans le #2, ainsi que son désire de sauver les vies à tout prix. Ici, après avoir échoué à sauver une femme de façon "naturelle", il va ressortir son produit après qu'une connaissance décède dans ses bras. Bien sûr celui-ci va revenir à la vie sous forme de mort-vivant et rien ne va se passer comme prévu.

Après une première partie qui annonce la couleur et probablement la déchéance à venir de West, la deuxième  enregistre une certaine baisse de rythme... Au moment même où il y a un peu d'action. En effet la résurrection du mort est ici en tout point semblable à celle de son prédécesseur dans le dernier numéro et n'apporte donc strictement rien à l'histoire si ce n'est une redite.

Le véritable point fort de ce troisième opus est cependant de bien souligner la différence de cet Herbert West avec ceux que l'on connait (froids, calculateurs, meurtriers et cyniques). Ici le personnage porte sur la conscience tout ses faits et gestes, et semble vraiment vouloir sauver des vies. Le point culminant du récit étant d’ailleurs ici une nouvelle victime innocente d'un mort-vivant réanimé par ses soins...


Bien sûr on a une impression de déjà-vu par rapport à la fin du numéro précédent, mais la mise en en scène est un peu plus intéressante de part le physique impressionnant du zombie (colossal et monstrueux), lequel tiens la chaussure d'un petit garçon, porté disparu un peu plus tôt, dans la main. L'impact est bien plus conséquent que les meurtres graphiques du second opus et va vraiment servir à la narration, que ce soit sur la culpabilité de West ou tout simplement la probable fin de son couple avec Megan.

Un numéro en demi-teinte mais qui se conclu sur une bonne note, en espérant que la suite face réellement avancer les choses cette fois. Probablement, car l'image preview de la couverture ne nous montre rien de moins qu'un Herbet West tenant dans ses mains une tête décapité réanimée... L'entrée en jeu du Dr. Carl Hill !

Certains pourront certes préférer le "véritable" West de Lovecraft, ou bien celui campé par l'excellent Jeffrey Combs dans les films (et dernièrement aperçu dans le crossover avec Hack/Slash), mais la vision différente du personnage est ce qui fait justement l'intérêt de ce comic-book et mérite qu'on lui donne sa chance.


Preview: Donnie Darko 2


Donnie Darko ne se prêtait pas vraiment à une suite, et malgré les rumeurs on n'imaginait guère une séquelle voir le jour. Pourtant huit ans après, voilà que va débarquer un second opus qui va mettre en scène la sœur de Donnie, laquelle va être confrontée elle aussi à d'étranges visions, dont celle du gros lapin.

Le film possède l'étrange titre de S. Darko: A Donnie Darko Tale, qui laisse à imaginer de nouveaux films basés sur différents protagonistes du film original. Pour l'instant nous n'en sommes heureusement pas là, et il va falloir atteindre le 28 avril pour voir débarquer le film en DVD / Blu-ray aux US, et probablement peu de temps après chez nous sous les mêmes formats.

Le teaser disponible n'explique pas vraiment quelle va être l'intrigue de ce nouveau Donnie Darko, et du coup on ne peut même pas dire si le film va se rapprocher ou s'éloigner de son modèle. Ce qui n'aide ni les détracteurs ni les fans de l'original, et encore moins le spectateur lambda. Pas top niveau marketing ça...


 

lundi 2 février 2009

Preview – The House of the Dead: Overkill


THEY CAME FOR BRAINS
YOU GIVE THEM BULLETS


Le succès consécutif de Resident Evil: The Umbrella Chronicles puis du 2-en-1 House of the Dead 2 & 3 Return sur la Wii semble avoir relancé la mode du jeu de shoot horrifique. La saga House of the Dead va donc s'enrichir d'un nouvel épisode qui cependant tranche un peu avec les opus précédemment sorti. The House of the Dead: Overkill semble en effet jouer sur l'effet de parodie / hommage au travers d'une mise en scène façon Grindhouse.

L'effet Planet Terror (le Grindhouse de Robert Rodriguez) inspire ce jeu qui, d'une certaine façon, se moque de lui-même et plus particulièrement de ses adaptations cinéma (le ridicule premier film de Uwe Boll et sa suite). Les bandes-annonces ne se prennent pas au sérieux et mettent en avant le côté "exploitation" de ce genre comme à la bonne vieille époque...


En plus des zombies dégueus et du principe de leur péter la tête au fusil à pompe, Overkill nous livre donc ses premières images sur une musique complètement décalée, avec une voix off d'enfer et un effet de "faux vieux": langage ordurier et répliques mortelles, monstres de foire mutants, gore à profusion et situations nawak (un héros qui répond au téléphone portable qu'il sort du ventre d'un cadavre) !

Le jeu semble avoir conscience de son scénario complètement con et nous offre des personnages qui vont avec: détective Black "playboy" et rentre-dedans dans la plus pure tradition de la Blaxploitation, agent du Gouvernement qui se donne un style mais qui est totalement débutant, strip-teaseuse adepte des gros flingues et qui va se retrouver ligotée en tenue sexy...


Le jeu va probablement disposé des atouts habituels (fins multiples, armes bonus) mais l'humour omniprésent et les clins d’œils aux amateurs de grosses séries B semble ici être l'argument principal de ce nouveau jeu. L'effet "Grindhouse" de l'image détériorée semble même faire partie intégrante du jeu ! S'il fallait un argument pour acheter une Wii, le voici peut-être !
 
Sortie US ce mois-ci !

DIAGNOSIS: SLAUGHTER ! 
THE TREATMENT: SHOTGUN !



Reprise ? Oui / Non


Je vais pas faire la langue de bois, ce blog vient d'être laissé à l'abandon depuis environ 3 mois (seulement ?). On va pas faire la gueule, il n'était que moyennement fréquenté, même par moi-même de toute manière, et il est même déjà passé par quelques arrêts de temps en temps.

Bien sûr il y a des raisons particulière à ces pauses, ce n'est pas juste un "Tiens voyons comment vont réagir les gens si je ne fais plus rien". Les études, les examens, les concours et la recherche de boulot pour se faire un peu d'argent, cela prend du temps. Un appartement à gérer aussi. J'ai également une vie privé (je suis fiancé), je dois répondre à mes obligations dans une association contre l'Illétrisme. Et bien sûr c'est humain, il y a un peu de flemme.

Une vie bien remplie et qui dernièrement m'a fait un peu quitter le chemin de ce blog. Plus le temps, plus l'envie, pas de choses intéressantes à raconter, pas de réponses véritables (et de toute manière je suis toujours débordé quand vient le temps d'une correspondance) sans parler d'expériences relationnelles qui me laisse à penser qu'il ne fait pas trop bon de s'engager dans un contact prolongé. Ce n'est pas de la paranoïa mais juste une petite flippe et du découragement.

En même temps je n'ai pas non plus été inactif dans le domaine qui me plaît. Mon fournisseur, celui-là même qui me procure quelques comics si compliqués à posséder en France, s'est également étendu dans le domaine du cinéma et je possède un nombre incroyable de films à ma disposition. Tellement que, pour vous donner un aperçu, je dois bien en avoir une vingtaine en retard rien que dans ceux que je possède dorénavant...

Et puis bien sûr il y a les autres blogs. Pas  trop fréquenté non plus et je ne m'en plains pas. L'un est simplement à but "privé" puisque regroupant toutes les créations / écrits / dessins de moi-même et quelques amies en lien avec un personnage que nous avons créé. L'autre ? Et bien les plus attentifs d'entre-vous auront probablement remarqué la disparition progressive de quelques articles, celles des "grandes" chroniques de films (oui, celles très longues avec plein de photos là, que vous ne lisez sûrement jamais)... Celles-ci sont petit à petit transférées vers un autre blog tout spécial, qui possède en outre quelques nouvelles critiques de livres et de comics que je n'ai pas placé ici.

Pour les curieux, ce second blog est clairement un annexe à celui-ci, mais uniquement dans le but de retranscrire toutes les œuvres Fantastique / Horrifique / SF possible, classées par année. J'ai toujours eu l'impression que cette partie du blog n'avait pas vraiment sa place ici et devait avoir son propre espace. C'est maintenant chose faite même si il y a encore beaucoup de boulot à faire (je suis seul sur ce travail) et qu'il a lui aussi été mit de côté durant ces trois mois.

Alors maintenant est-ce un retour ? Très sincèrement je n'en sais rien. Je n'ai pas plus de temps maintenant qu'auparavant et je ne trouve pas que l'actualité soit spécialement foisonnante. Mais par fantaisie de ma part, je vais m'essayer à la rédaction de quelques articles. Le "cœur" y est toujours et je suis
même sûr que ça me manque, mais je ne risque pas d'être aussi productif qu'à une certaine époque...

En attendant de prochains articles donc, merci de m'avoir lu, et si vous voulez m'engueuler / m'insulter / m'ignorer / me féliciter (je sais je rêve) ou autre, et bien je vous encourage à le faire.

dimanche 1 février 2009

Gypsy Witch – 100ème Article !


Et oui ça y est, voilà déjà le 100ème article de ce petit blog ! Qui aurait cru qu'on aurait pu le remplir autant, en aussi peu de temps ! Comme quoi on avait quand même bien bossé sur ce personnage...
Alors pour fêter ça, et en attendant le prochain "vrai" article, voici une petite illustration faite par Lady A. en vitesse histoire de pas passer à côté. Un petit "100" formé par Alice, le TARDIS et Minuit ! Vous le voyez ?

Un grand merci à l'artiste qui aura prit sur son temps (elle fêtait elle-même la 500ème + 10 de son propre blog) surtout qu'on avait pas d'idée du tout pour dessiner quoique ce soit et que je n'en finissais plus d'écumer le Net pour trouver de l'inspiration... Merci encore ! Pour les curieux c'est de l'aquarelle comme toujours.

Alice est toujours dans sa tenue de sorcière excentrique mais sans ses vilaines blessures cette fois ! Dans une pose presque super-héroïque d'ailleurs, sa cape se la jouant pas mal Superman... Le TARDIS est "troué" (pour le 0) mais toujours aussi iconique, quant à Minuit, il fait le dos rond ! J'en connais un qui va se faire emmerder !
Et pour la chronologie ? Une Alice, un TARDIS et Minuit... Un Nouveau Départ. Prête pour reprendre les voyages et de nouvelles aventures.

On espère pouvoir atteindre les 200 articles maintenant...

Gypsy Witch – 100 Zombie Headshots !


Oh il est pas mal celui-là.. Quelques détails, des proportions grandement respectées, une Alice sexy et souriante... Ah mais faut pas rêver: c'est une grossière repompe du dessin d'un autre Celui-ci devait à l'origine être un gribouillis fait pour le 100ème article de ce blog, mais je ne savais absolument pas quoi faire ! Du coup Lady A. a finalement volé à mon secours tandis que le brouillon d'idée que j'avais en tête à fini par voir le jour avec ça...

Pour signer du nombre "100", j'ai fini par imaginer Alice qui se ferait une sorte de jeu vidéo grandeur nature en explosant de véritables zombies. Quelque chose comme cent têtes explosées au fusil à pompe, et du coup je voyais bien l'héroïne, arme levée, avec une sorte de score pour fêter le 100ème article / zombie... J'ai eu beaucoup de mal à visualiser la chose et, à part la sorcière avec le fusil sur son épaule ou pointant vers le ciel, je ne savais pas trop quoi faire. J'ai donc passé beaucoup de temps à chercher des images pouvant m'inspirer ou m'aider, et finalement je suis tombé sur celui-ci sur DeviantArt. Le physique du personnage, ses fringues et sa pose correspondaient beaucoup à mon idée et j'ai tout simplement recopié le tout en changeant quelques éléments. Un procédé semblable à un autre dessin que j'avais fait mais en beaucoup plus réussi pour le coup.
Alice est ici de plein pied , ce qui explique justement que ses chaussures ne soit pas réussi. Elle porte ses habituelles New Rock, un jean moulant (pas déchiré) et un petit corset qui remplace le débardeur du modèle. Comme d'habitude ses cheveux sont coiffés sans aucune inspiration et forment une masse un peu trop grosse sur sa tête. Toutefois son visage est expressif, l'anatomie de son corps paraît normale et malgré quelques imperfections, elle est plutôt belle ! Autant dire que j'en suis bien content...

Par contre bien sûr ça reste très perfectible (fusil difforme, pas de zombies, de sang, de décors, jambes trop cubiques) et question inspiration c'est le zéro absolu, mais pour un travail fait dans l'urgence absolue (même si l’œuvre de Lady A. m'aura finalement ôté d'un poids), c'est quand même satisfaisant pour moi. Quant à l'absence de couleur, elle se justifie par le fait que l'autre réalisation me suffisait pour le 100ème article et que je ne voyais pas l'utilité "d'achever" une simple copie sans idée.
Pour anecdote, le dessin est légèrement retouché pour son titrage que j'ai absolument foiré en le dessinant trop près de la fin de page.

Reste plus qu'a voir si Alice va se joindre à Natasha pour dessouder des hordes de morts-vivants...