mardi 29 juillet 2008

Natasha sur la Tombe de sa Fille


Lady A. vient d'illustrer à nouveau le personnage de Natasha d'Ambre avec ce petit dessin qui lui a permis d'expérimenter la texture du marbre. Un travail d'aquarelle sur un croquis au crayon de papier. Le thème de l'image est issu de l'histoire de la jeune femme, qui est bien sûr la mort de sa fille Cynthia.

L'image semble s'être faite d'elle-même puisque l'artiste souhaitait simplement dessiner du marbre à l'origine. Pour reprendre ses mots, "c'est à partir de cette matière que j'ai décidé de prendre la tombe de Cynthia, puis dessiner Nat et sa tristesse".

L'Atout de Tao

Voici une illustration de Lady A. pour le personnage de Tao. Il s'agit de son Atout personnel, c'est-à-dire une carte de Tarot la représentant et par laquelle d'autres Sangs Réels peuvent la contacter. Ce dessin a été réalisé afin d'être utilisé comme avatar pour le forum de jeu de rôles Ambre & Chaos, ainsi que pour poser le design de Tao qui commençait à m'échapper (la création du personnage remontant à une année auparavant environ, certains détails devenaient flous).

La Chaosienne est représentée dans sa tenue habituelle, vêtements de prostituée / danseuse volontairement déshabillés pour appâter le client. Un accoutrement sexy qui se compose d'un pagne de danseuse orientale (inspiré de la tenue de la princesse Leia dans Le Retour du Jedi), d'un mini top à lacets laissant son ventre dénudé et de manches, à lacets également, dans lesquelles elle cache ses lames (on peut apercevoir les tiges qui dépassent).

Le décors est un bar, ou une auberge, un type de lieu souvent fréquenté par Tao afin d'y trouver des "clients" (comprendre des victimes), d'où son air intéressé et même sadique sur l'illustration. Le cadre de l'Atout a été composé afin d'être personnalisé avec la personnalité de la Chaosienne: sur le côté sont visibles des fioles, où elle enferme les âmes de ses victimes et les fantômes de sa collection ; en haut, une des manches à lacets que Tao porte sur le bras ainsi que ses lames qui lui servent d'arme. Enfin le bas représente un petit dragon chinois, issu de la source d'inspiration du personnage: le Taoïsme chinois. Le Dragon du Tao (le dragon est récurrent dans la famille Dalgarry) représente la Mort dans le comic-book Spirit of Tao et le surnom de Tao est "La Petite Mort" – tant par son rapport à Éros qu'à Thanatos.

Les Atouts, dans l'univers d'Ambre, sont des cartes représentant des Sangs Réels, Chaosiens ou Ambriens, et permettant d'entrer en contact avec eux en se concentrant sur l'image. Une "fenêtre" se créée alors, l'image s'animant pour permettre de discuter avec son correspondant. Les Sangs Réels peuvent également se rejoindre en un instant en franchissant cette fenêtre s'ils se tendent la main. Pratiquement tous les Chaosiens et les Ambriens possèdent un Atout personnel, réalisé par eux-même ou par une personne en possédant la capacité.

Tao a donnée cet Atout à Alice après l'avoir prise avec elle comme apprentie, sans lui avouer que c'est elle qui l'a fabriqué dans le passé après avoir voyagé dans le temps. C'est en effet beaucoup plus tard que la sorcière conçoit l'objet, après être retourné dans le passé avec la Mystérieuse Machine et tenue captive de Damaskinos. Elle apprendra l'Art des Atouts et elle réalisera la carte pour Tao afin de l'aider durant la période des Roses d'Ombre...

Si Tao possède désormais une réserve infinie de cet artefact grâce à ses pouvoirs, l'original est toujours détenu par Alice qui le garde sur elle pour contacter la Chaosienne si besoin. Elle en conserve également une copie dans son musée personnel...

Hack/Slash – Re-Animator preview

Encore deux mois avant le début du crossover tant attendu et déjà paraissent quelques pages previews. Pas trop de commentaires à faire dessus si ce n'est que Herbie est bel et bien celui que l'on aime, et qu'en une seule case les auteurs ont pu faire référence aux trois films (avec la tête de Hill avant réanimation dans Re-Animator, la Meg zombie s'arrachant le cœur et le Hill volant de Bride of Re-Animator et bien entendu la prison de Beyond Re-Animator).


Herbert poursuit donc ses travaux et on peut le voir préparer un petit quelque chose assez intriguant avec cette femme enceinte, expérience à grande échelle à la manière de la fiancée de Bride of Re-Animator. Au passage on remarque que les animaux vont également être victimes de notre savant fou, via cette chose-scorpion qui n'est pas sans rappeler "Bidule", la main-œil du second film. Il n'y a que ce le sourire bizarre du personnage qui colle pas trop je trouve, mais bon...



Cassie et Vlad, eux, semblent surveiller Herbie (?) et s'offrir un peu de bon temps, ce qui ne leur arrive que bien trop rarement. C'est mignon.


Maintenant une envie de fan me prend. Pourvu qu'ils ramènent Hill et sa tête à ailes de chauve-souris des décombres de la maison du cimetière ! Car si House of Re-Animator il y a, Hill ne reviendra jamais dans le film puisque son interprète est, hélas, décédé il y a bien longtemps. Ça serait donc l'occasion rêvé !

Friday the 13th – Comic-Con News


Bon, ce qu'il y a de bien avec un Comic-Con, ce que quand les gars font la promo de leur films / comics / jeux, y a ce qu'il faut pour le promouvoir. Et quand c'est quelque chose d'assez attendu, ils vous font pas trop l’affront de ne vous donner qu'un petit poster dans un coin. Ainsi le remake de Friday the 13th nous délivre ses affiches promo et un tout petit teaser qui reprend grosso-modo ce qui doit être le prologue ouvrant le film, avant de fournir quelques plans ultra-rapide sur tout ce qui va se passer.

Bon, passons sur les affiches, la première étant simplement le titre du film et la seconde le masque de Jason que l'on connait bien. Certes ça a de la gueule, mais c'est pas grand chose et si on va sur DeviantArt on peut en trouver à la pelle des choses comme ça.


Maintenant le teaser trailer. Bon, alors j'aimerai dire que ça a l'air bien, que ça sera mieux que les derniers films, etc. etc. Sauf que si les Massacre à la Tronçonneuse avait eut un Leatherface plutôt cheap et un Next Generation franchement pourave, Jason avait eu un épisode "Code: Quantum" foutrement gore (Jason goes to Hell) une version SF en auto-dérision bourrée de bonnes idées (Jason X) et un crossover pas "énorme" mais suffisamment sympa pour valoir le coup (Freddy vs. Jason). Du coup on se demande bien si on fait pas un gros retour en arrière dans une série qui assumait de plus en plus le délire dans lequel elle s'était embarquée, et pour cause puisque plus personne n'était vraiment intéressé par un gros zombie bourrin qui dégomme tout le monde.

Hélas, et alors que tout le monde va dire "ouais ce Friday the 13th est une résurrection de la franchise parce que plus sombre et tout !" moi je sens venir le syndrome Halloween: 20 ans Après. En gros, on reprend une intrigue passe-partout dans la série plutôt que d'innover un peu comme les derniers opus, puis, l'air de rien, on ne fait qu'un gros best-of de toutes les scènes marquantes de la saga que les gens ignorant vont penser être originales.

Donc aux hasard, après le mille-fois vu "deux ados qui vont là où il faut pas et qui se font tuer par quelque chose qu'on ne voit pas" (et avec cette énième effet Jurassic Park du type qui se raccroche à quelqu'un pour pas être embarqué par son agresseur – voir Dog Soldiers par exemple), qu'est-ce qu'on y voit ?

• Oh ! La maison de Jason avec la tête de... maman ? C'est dingue ! (Friday the 13th part 2 & 3)
 
Oh ! Jason qui cours ? Pas croyable ! (Friday the 13th part 2 & 3) 
Oh ! Jason qui casse une fenêtre derrière un type pour l'embarquer (Friday the 13th part 2 & The Final Chapter) 
Oh ! Jason qui donne un gros coup de hache dans la tête d'un type au sol (Friday the 13th part VII)


Sans parler de cette figurine Jason déjà prévue, qui possède une seconde "tête" avec un sac sur la tête et un seul trou pour l’œil. Ben tiens...


Bref. C'est pas les couleurs délavés façon Texas Chainsaw Massacre qui vont donner le change, surtout que pour ce présent film elles n'ont pas lieu d'être.

M'enfin bon, je dois être mauvaise langue et jamais content. Je ne suis qu'un "fan" qui connaît la série par cœur sur le bout des doigts et donc FORCEMENT je vais être super critique... Marrant pourtant, j'ai toujours soutenu cette saga contrairement à beaucoup. Mais bon, on verra bien hein ?

lundi 28 juillet 2008

Wallpaper Ambreworld – Letalis Feldane


Une image minuscule et illisible car je l'ai malheureusement mal enregistré sans m'en rendre compte à l'époque. C'est tout ce qu'il reste de ce Wallpaper du personnage de Letalis Feldane d'Ambre, par sa propre créatrice. Pour ceux qui n'ont pas de bon yeux, Letalis est visible sur la gauche avec ses cheveux noirs et ses yeux couleur rouge sang. Sur la droite, deux jeunes femmes s'enlacent comme des amoureuses: il s'agit d'une référence à la relation que Letalis fantasme entre elle et Natasha d'Ambre.

La date elle-même n'est probablement pas la bonne, mais c'est tout ce que j'ai pu retrouver dans mes archives. Je corrigerais tout cela si j'en est l'occasion un jour.


dimanche 27 juillet 2008

Premutos et Vincent


Un nouveau projet stupide, mais en même temps lorsque l'on vit avec une illustratrice, que faire si ce n'est des trucs de ce genre ? Surtout lorsque celle-ci semble vouloir faire n'importe quoi sauf dessiner et faire des projets et qu'il faut se creuser la tête pour l'y pousser... Quoiqu'il en soit ! L'idée était de créer une image "à deux", dans le sens où celui qui ne sait pas dessiner (moi) lance le sujet et propose sa version tandis que l'artiste décide de la sienne. Séparément, chacun dans son coin sans rien dire à l'autre.
L'illustratrice réalise alors son idée afin de ne pas être influencée par l'autre, puis s'amuse à faire celle de son partenaire. Et au final on se retrouve avec deux variations autour d'un même thème, avec autant de points communs que de différences.


Pour ce premier essai, j'ai eu l'idée toute bête d'une tranche de vie de mon personnage du Cycle des Princes d'Ambre, lequel surprend ici son jeune fils Vincent entrain de lui piquer ses vêtements de voyages et prétendre être "le Grand Premutos". Un truc banal mais mignon.
Ma version est naturellement la plus moche, comme l'atteste mon croquis (schéma ?) horrible. Ici le personnage vient de se lever, encore à l'ouest, et tombe sur la scène sans comprendre alors qu'il s'apprête à se vêtir. Celle de l'auteure, plus soignée (je la soupçonne cependant de s'être plus appliqué sur l'une que sur l'autre, mais...), montre la même chose mais où le papa se montre plutôt complice et affiche un look résolument classe.


Bon ce genre de truc me fait comprendre pourquoi je ne suis pas dessinateur en fait. La comparaison est pitoyable et j'ai l'impression de n'avoir tout simplement aucune imagination. Un comble !


http://i.imgur.com/f3Cl1Bu.jpg    http://i.imgur.com/hRCGBH3.jpg


samedi 26 juillet 2008

Le grand SAW avant la SAUCISSE

Bien malin celui qui saura déchiffrer ce petit jeu de mots ridicule !


Et oui, ça y est, le cinquième volet de la saga Saw est en route et un teaser est déjà disponible ! Le film sera donc bouclé pour Halloween prochain comme le veut la tradition. Personnellement, n'ayant malencontreusement pas pu voir le quatrième épisode, je me retrouve bien malin pour vous expliquer de quoi il en retourne vraiment dans cet épisode puisqu'il est très lié à son prédécesseur.


En gros, les questions et la fin ouverte de Saw IV débouchent directement sur le scénario de ce quatrième volet et l'on y retrouve donc plusieurs protagonistes de la série. Soit "présent" dans l'intrigue, soit par le biais de flash-back. Évidemment la production ne révèle pas grand chose mais le teaser en ligne montre l'agent Strahm prit au piège et les quelques photos de tournages révèle la présence de la superbe poupée de Jigsaw.


Pour le reste on peut toujours courir pour l'instant et il va falloir attendre un peu. Donc est-ce qu'on va avoir un retour au source ou un embourbement de scènes gore pour le gore, on verra bien. Pour ma part je m'en fous, les Saw c'est un peu les Vendredi 13 moderne et je crache pas dessus, alors...

A noter également que ce teaser, présenté lors du Comic Con 08, était accompagné d'une bien étrange affiche d'un jeu vidéo ! Pour l'instant tout ça reste très surprenant et mystérieux, et on se demande bien si on va devoir faire la victime ou Jigsaw, mais quoiqu'il en soit il va falloir attendre la sortie de 2009 pour le savoir. En attendant, Saw: The Video Game possède son petit site officiel mais il n'y a encore rien du tout dessus hormis les inscriptions pour recevoir les news a venir.


vendredi 25 juillet 2008

Preview: Wicked Lake


Adam Rockoff, c'est l'auteur du livre Going to Pieces: The Rise and Fall of the Slasher Film, qui a carrément était adapté en un documentaire. Avec Wicked Lake, il écrit son premier scénario pour un film à petit budget. Pas une histoire de psycho-killer, contrairement à ce que l'on aurait pu croire, mais plus un mix intéressant entre le Survival, le Rape & Revenge et le film d'horreur avec éléments surnaturels !


L'histoire raconte ainsi comment quatre jeunes femmes se rendent dans un bled paumés pour passer une soirée dans un chalet près d'un lac. Manque de bol, une famille de bouseux complètements  tarés interviennent durant la nuit dans l'idée de les violer et de laisser libre cours à leur sadisme. Mais lorsque sonne minuit, les rôles s'inversent: les victimes ne sont peut-être pas humaines et leurs bourreaux deviennent très rapidement leurs proies.



Un bon retournement de situation pour une histoire que l'on pensait très banale. Wicked Lake compte également, outre son érotisme certain, sur une très grosse dose de gore: coup de shotgun dans les parties, paille plantée dans le crâne pour aspirer la cervelle, dépeçage et morsures diverses... Si l'on ne connaît pas tout à fait la nature des quatre amies (mais pas des sorcières visiblement), celles-ci ne font en tout cas pas dans la dentelle, et c'est tant mieux !



Et dans le domaine des petits plus, il faut également compter sur la présence de ce bon vieux baroudeur qu'est Tim Thomerson (les Dollman et Trancers pour cette bonne vieille Full Moon) ainsi que la jeune Angela Bettis que l'on a pu voir ces derniers temps dans pas mal de représentants du genre qui nous intéresse (égérie de Lucky McKee, elle était May dans le film homonyme, a joué dans l'épisode Sick Girl des Masters of Horror et fait la voix dans la forêt de The Woods, et on a pu aussi la voir dans le remake de Toolbox Murders par Tobe Hopper). Enfin il est bon de noter que la musique du film est signée par Al Jourgensen de Ministry, et ça c'est super cool !


 

Le nouveau (?) Uwe Boll


Le pauvre Uwe Boll est décidément un incompris. Et je ne dis pas ça pour me foutre de lui, bien au contraire, puisque visiblement certains n'ont toujours pas compris que le pauvre joue sur cette image du "génie incompris et égocentrique" qu'on lui donne pour se faire de la pub. Ainsi, aux derniers échos et durant la sortie de son adaptation de Postal, il ne fallait bien entendu pas croire qu'il pensait vraiment ce qu'il disait sur Spielberg ou Michael Bay. Quoiqu'il en soit, ce fut la phrase de trop puisqu'une pétition a récemment était mise en ligne pour l'empêcher de continuer à faire des films.

Comme je suis mauvais joueurs, je ne vous fournis pas le lien vers cette pétition puisque, personnellement, je trouve ça très douteux dans l'esprit. Qu'on soit énervé du gros manque de qualité des films de Bowl c'est une chose et qu'on le prenne à cœur quand il touche à des jeux qu'on aime bien je comprend aussi (moi le premier je gueulais quand il faisait BloodRayne). Maintenant de là a vraiment penser que c'est un gros con imbu de sa personne et essayer de le virer de son poste de cinéaste, je trouve que ça part un peu trop loin...



En tout cas cela ne l'affecte pas plus que ça (le bougre a d'ailleurs balancé qu'il acceptera le verdict de la pétition lorsque celle-ci aura atteint 10 millions de signature
– ou un truc comme ça je sais plus trop et j'ai la flemme de vérifier en fait) et poursuit sa carrière avec l'attendu Seed, un slasher bourrin qu'on imagine dans la veine des Violent Shit de son confrère Andreas Schnaas (mais en beaucoup moins amateur).

Seed, c'est l'histoire d'un terrible tueur en série ayant 666 meurtres à son actif et qui, après avoir enfin été capturé, se retrouve condamné à mort. Cela ne suffit pas aux autorités qui, après qu'il ait survécu à la chaise électrique, décident de l'enterrer vivant. Évidemment il en ressort et est bien décidé à se venger...
La bande-annonce laisse suggérer une ambiance plutôt sombre et sérieuse, ce qui nous permettrait de découvrir une nouvelle facette du réalisateur (parce qu'on peut pas dire que Sanctimony c'était vraiment ça question ambiance), lequel semble poursuivre dans cette voie avec son prochain métrage, un film de guerre se déroulant dans une tranchée souterraine.



Comme pour décompresser, Boll se décide cependant à sortir enfin son fameux fun cut de son cultissime House of the Dead. Pour ceux qui ne sont pas au courant, il faut savoir que chaque prise du film a été tournée deux fois : l'une "sérieuse" (ce qui donne pourtant le film que l'on sait) et l'autre volontairement foiré pour donner un truc humoristique sûrement pas très finaux. La chose va donc voir le jour très prochainement, et quelque part c'est un peu un bon coup de pied aux couilles de toutes ces pseudo édition "uncut" ou "director's cut" que l'on voit surgir en ce moment et qui n'apporte en fait rien du tout aux œuvres originales.



Allez, courage pour la suite Uwe !

Punisher: War Zone, trailer GORE


La reprise de se blog est allée un peu trop rapidement et, si j'avais attendu un jour plus tard, j'aurai pu éviter de faire un double article sur le nouveau Punisher mais bon... Au moins je vais pouvoir y placer quelques captures d'écrans.

Du neuf donc pour War Zone. On va se répéter mais pour ceux qui ne sont pas au courant, il ne s'agit pas ici d'un Punisher 2: ce n'est pas une suite du Punisher avec Thomas Jane sorti il y a quelques années, et encore moins de celui avec Dolph Lundgren. Tout comme le cas Hulk / The Incredible Hulk, nous avons affaire ici à un relaunch orchestré par une Marvel soucieuse de ne plus faire de bide et d'offrir de bons films associés à leurs héros. Alors à la manière des récents Iron Man et The Incredible Hulk, nous partons de zéro
probablement pour établir par la suite une franchise aux possibles crossovers.


On connaissais déjà la première bande-annonce de War Zone, qui révèlait un Punisher bâti comme une armoire à glace et qui laissait présager un film sacrément furieux en comparaison du dernier en date. La nouvelle spécialement conçue pour le Comic-Con 08 confirme donc ce parti-pris et annonce un War Zone particulièrement sombre et violent, avec de nombreuses scènes gore.

Au programme de cette nouvelle mouture, une tonne de gunfights, des plans très comic-book et une violence sèches et direct: un pied de chaise méchamment enfoncé dans l’œil, un coup de poing qui explose le visage, un gros lard qui se fait faire sauter la tête au fusil à pompe (une référence à Micro chez Garth Ennis ?), un type empalé par une grille (Death Wish 2 ?) et une mise à mort dans un impressionnant broyeur à ordure. Autant dire que nous sommes très loin des blagounettes à base de glace Esquimo de Thomas Jane et qu'on se rapproche énormément de la bande-dessinée version Ennis, le second degré en moins par contre.



En plus nous avons enfin un aperçu de Jigsaw qui, malgré quelques plans bizarres en incrustation qui ne sont pas sans renvoyer à Sin City, semble plutôt fidèle au look qu'on pouvait lui trouver dans certains comics.

On attend avec impatience la sortie du film, en espérant que le gore ne sera pas édulcoré pour les grandes salles (bien que cela favorisera un DVD "uncut" pour booster les ventes). Si ça marche on imagine déjà un véritable numéro 2 titré War Journal !



Red Sonja, le film... Bis.

On a parlé de Red Sonja il y a quelques postes en-dessous, celui sur Army of Darkness / Xena, ce qui est assez amusant en soit quand on sait que Xena la Guerrière était quand même pas mal repompé sur ce personnage. Alors voilà avec le Comic Con 08 qui vient de se terminer et avec tous les comptes-rendus qui en découlent, on apprend que c'est officiel, Robert Rodriguez (le réalisateur de Desperado, Une Nuit en Enfer ou encore Sin City... Et Spy Kids...) va en faire une nouvelle adaptation...

Nouvelle car, certains l'ignore, le personnage a déjà été adapté à l'écran en 1985 sous le même titre, Red Sonja. Un sous-Conan et c'était inévitable pour l'époque car 1) le personnage a été crée d'après une création de Robert E. Howard, papa de Conan 2) elle n'était pas encore aussi publiquement connu qu'elle ne l'est maintenant, 3) elle a fait plusieurs apparitions dans les comics Conan the Barbarian, et 4) le film Conan venait de faire un succès et ce film n'était là que pour en profiter et ramener de la thune facile aux producteurs.

Au final, ce Red Sonja est un nanar énorme dans lequel revient Arnold Schwarzenegger dans le rôle d'un Conan bis, un certain Kalidor qui bien entendu prend plus de place à l'écran que le personnage de Sonja (Brigitte Nielsen), reléguée au rang de faire-valoir. En France, le film a d'ailleurs été retitré Kalidor: La Légende du Talisman, c'est pour dire... Et bien entendu Red Sonja ne porte pas du tout son célèbre bikini métallique.

Et alors que le personnage connait un regain d’intérêt en comic-book, lequel vient dernièrement d'ailleurs de prendre un tournant assez étrange (Red Sonja meurt et est réincarnée ? une sorte de reboot toujours lié à la série actuelle, on en sait pas plus pour l'instant), il est donc prévu pour 2010 que le nouveau Red Sonja voit le jour. Les affiches teaser ont été dévoilées durant le Comic Con et, il faut le dire, c'est très moche et typique du design façon 300 / The Spirit à la mode depuis Sin City. En ce qui concerne les potins, c'est Rose McGowan qui prendra le rôle tandis que la réalisation est déléguée à Douglas Aarniokoski, le réalisateur de.... Highlander: Endgame... Bien heureusement Rodriguez confirme que le film sera classé R et qu'il gardera le contrôle du film en étant co-réalisateur. Autant dire qu'on est rassuré.

On ne sait rien de l'intrigue pour l'instant mais on imagine qu'elle prendra les bases de l'histoire de vengeance du personnage avec le meurtre de sa famille. Et peut-être la présence de Thulsa Doom ?


Et chez nous, Kalidor II ?


mercredi 23 juillet 2008

Jason is back !


Ça parait toujours loin jusqu'à ce qu'on y soit confronté... Le nouveau Vendredi 13, on s'en doutait, n'est donc pas une nouvelle entrée dans la véritable série mais un retour à zéro, comme c'est la mode en ce moment. Évidemment tout le monde fait la gueule mais c'est comme pour Massacre à la Tronçonneuse: on y peut rien, faut faire avec.

Les premières photos du film commencent à nous parvenir et Jason nous est enfin révélé. Un Jason humain, conformément à l'histoire originale, et qui possède ce même look "grand et sale" que les nouvelles versions de Leatherface et Michael Myers, c'est-à-dire un acteur carré et imposant et un design volontairement crade pour l'atmosphère. Mais tout comme pour Leatherface et Myers, le côté humain reste trop présent et fait perdre définitivement à notre boogeyman tout son statut iconique, ne devenant finalement qu'un tueur méchant et vicelard mais loin d'être celui que l'on connait bien. 


Ne faisons pas la gueule pour autant, ça aurait pu être pire et ça reste Jason qui charcle. Mais bon, je l'aime pas trop en blonde personnellement.


On termine par celle-ci, la première à apparaître, qui nous aura quand même bien fait peur avec son Jason tout photoshopé qu'on a cru être torse nu !

 


Hack/Slash meets Re-Animator

Deux crossovers de suite pour la série régulière Hack/Slash, peut-être la preuve que la série prend de l'ampleur !

Alors que ce mois-ci sort le 13ème numéro, le second volet d'une trilogie (voir chronique du premier ici) en crossover avec un comic-book horrifique inédit en France et très peu connu (Bump), le 15ème Hack/Slash signera lui le début d'un autre crossover: celui avec le Re-Animator himself !


Herbert West avait déjà eu récemment une apparition dans un arc de Army of Darkness, et si son design était bien celui des films, l'histoire en elle-même était plus proche des écrits de Lovecraft que de la version Stuart Gordon / Brian Yuzna que nous adorons.

On en sait encore rien du tout de ce prochain crossover, mais il a été annoncé qu'il s'agit bien du personnage des films et non de la version Lovecraft, et on imagine que l'histoire se déroulera après le Beyond Re-Animator sorti il y a quelques temps, un peu comme le crossover avec Chucky se déroulait après Seed of Chucky.

Le premier artwork est vraiment bon et on est déjà très impatient. En espérant que cela peut permettre de lancer ce foutu House of Re-Animator qu'on attend depuis longtemps !


Army of Darkness #10

La saga Army of Darkness continue avec cette deuxième partie de l'arc Home Sweet Hell, où Ash a perdu la mémoire et retourne dans la cabane de Evil Dead. Un second numéro qui ne raconte strictement rien et met simplement quelques éléments en place pour la suite des évènements.

Nous retrouvons Ash et Sheila dans le chalet, lesquels se font aussitôt attaquer par des Deadites. Terrifié, Ash s'enfuit en abandonnant Sheila derrière lui et trouve refuge au S-Mart Market. Là, il va d'abord se faire engueuler par ses collègues (normal) avant qu'un étrange écrivain / hypnotiseur venu pour une dédicace décide de faire la lumière sur cette histoire, préparant le petit groupe à partir en mission de sauvetage.

Pendant ce temps, les incarnations des sept pêchés capitaux (au look clairement issu des Cénobites de Hellraiser) se disputent pour savoir quoi faire d'une telle situation tandis que la sorcière Baba Yaga passe également à l'action. Quant à Sheila, elle retrouve contre toute attente notre sorcière Cajun morte dans le dernier acte, dont le retour s'explique par le paradoxe temporel précédemment effectué par Ash.

Rien de concret à se mettre sous la dent hormis ces retrouvailles inattendues, si ce n'est une Sheila qui extermine l'ensemble des Deadites elle-même et tout simplement le côté un peu nostalgique du retour à la cabane. A signaler aussi le blabla plutôt agaçant des méchants. Difficile de succéder à Evil Ash et aux Cavaliers de l'Apocalypse de toute façon.


On attend la suite mais la série semble de plus en plus médiocre depuis un moment et ce numéro touche le fond.


Army of Darkness / Xena #4

Voilà, le plus improbable des crossovers vient de sortir son dernier numéro. Bilan: pas aussi fou qu'on aurait pu le croire !

En effet après que l'intrigue ait été construite sur trois numéros, il était inévitable que la conclusion de cette histoire soit une petite déception tant l'armée du mini-Evil Ash se fait décimer en deux secondes, et surtout tant les relations entre les personnages n'ont finalement abouti sur rien du tout... La dispute entre Autolycus et Ash ne se poursuit pas sur au-delà de deux ou trois pages et l'action générale n'a aucune ampleur, aucun climax.

Xena et Gabrielle deviennent clairement des faire-valoir tandis que tout l'humour sur la ressemblance entre Ash et son double disparait. Evil Ash ne revient que pour mourir et alors que le récit est terminé, il est artificiellement relancé par un Autolycus qui souhaite voyager dans le futur et bien évidemment se plante. On se retrouve alors avec Ash, Gabrielle et Xena devant aller le rejoindre dans un monde préhistorique où des Deadites médiévaux fomentent un petit plan grâce au Necronomicon, avant de se faire mettre la pâté à la vitesse d'un épisode de... Xena !


Perturbant, ce dernier volume donne franchement l'impression que les scénaristes ne savaient pas trop où en venir avec leur concept au-delà de la rencontre entre Ash et Autolycus. Reste quelques touches d'humour bienvenu, comme une Gabrielle qui ne refuse pas de tirer un coup (!), un Ash toujours aussi direct  qui va carrément ouvrir un S-Mart Market médiéval en se foutant éperdument des paradoxes temporels et l'apparition surprise d'un T-Rex que notre King s'en va défier nez-a-nez !



On peut aussi noter une fée-esclave vêtue de la même tenue de Red Sonja, ce qui pourrait presque être un indice sur un éventuel prochain crossover (mais la pauvre avait déjà eu fort à faire avec Spider-Man et Venom il y a quelques mois !) ; reste que l'image est pour le moins perturbante puisqu'elle y fait office de monture, avec une autre, pour Evil Ash ! Une imagerie un peu SM certes inoffensive mais qui dénote tout de même d'un étrange machisme assez persistant depuis quelques temps dans les Army of Darkness...


Army of Darkness / Xena se termine sur une fin très ouverte puisque faisant état d'un "premier chapitre". Faut-il s'attendre à une suite ou était-ce un simple gag ? On verra bien, mais l'idée laisse franchement perplexe...