mardi 27 novembre 2007

Freddy vs. Jason vs. Ash #1


Bon ça y est, le fantasme c'est réalisé le premier de ce mois-ci et j'ai eu l'honneur d'avoir été servi le plus tôt possible ! Alors qu'en est-il de ce premier numéro ?

Et bien ni chef d’œuvre ni déception pour l'instant puisque celui-ci fait office de prologue à l'histoire: comprendre par là qu'il ne se passe presque RIEN ! Les bases sont posées. Quatre ans après les évènements de Freddy vs. Jason, Laurie et Will retournent à Crystal Lake car la demoiselle est persuadée que Freddy n'est pas mort...

Allez tant pis pour les SPOILERS ! Tandis que l'ennuyeux couple qui nous avait gâché le film se balade, une voix off fait la narration et on la reconnait tout de suite: c'est celle Ash. Et celui-ci, de ses propres mots, est "désolé pour eux mais il n'y a qu'UN Élu, et c'est moi". Comprendre: si vous n'êtes pas Ash, vous ne survivrez pas ! Et BLAM ! Arrive Jason qui explose les jeunes en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Et avec classe s'il vous plaît (après une chute qui lui brise la nuque, il expédie Laurie d'un coup de machette dans la tronche avant de se remettre la tête en place).


La suite pose l'intrigue: Crystal Lake change son nom en Forest Green (les fans comprendront) et a même été jusqu'à installer un grand S-Mart (magasin de Ash dans L'Armée des Ténèbres) pour attirer du monde. Devant une telle responsabilité, le patron décide d'engager l'employé modèle pour apprendre aux jeunes recrues le sens du mot "travail". Et celui-ci, vous l'aurez compris, c'est Ash. La dernière planche le montre arriver en ville, observé au loin par Jason...


Bon, Jason verse le premier sang et Ash se fait désirer. Et Freddy dans tout ça ? Et bien lui, il tire les ficelle et nous offre la scène la plus dégueu du numéro: prisonnier dans l'esprit de Jason, il le manipule une nouvelle fois en se faisant passer pour... L'amant de madame Voorhees ! Jason le surprend au lit mais sa "mère" le tempère avant de lui demander de récupérer le Necronomicon présent dans leur demeure familiale (pour ceux qui n'auraient pas suivi Jason va en Enfer, le réalisateur avait placé cet objet issu de Evil Dead en petit clin d’œil). Freddy espère ainsi utiliser le livre pour augmenter ses pouvoirs.

Maintenant que le strict nécessaire a été dit, on attend la confrontation ! La fin du mois est proche, donc très vite la suite ! Groovy !



Freddy vs Jason vs Ash, projet longtemps fantasmé par les fans, 
la preuve ce fake qui en aura excité plus d'un lors de son apparition.

samedi 24 novembre 2007

Forum Sous-Culture – Motor Killer


Juste une étrange trouvaille sur le forum Sous-Culture, dont je ne connais rien: une citation de ma chronique de Motor Killer, publiée sur le site Nanarland. C'est le hasard de recherches qui m'y a mené, et j'avoue ne pas avoir bien compris le Sujet (compilation de phrases amusantes glanées ici et là ?), en tout cas ce fut une sacrée surprise. Au moins des gens lisent mes articles !

dimanche 18 novembre 2007

Gypsy Witch – Born 1984


Voici une petite illustration (la dernière en noir et blanc, juste avant que je n'utilise les crayons de couleurs) sans véritable sens. Il s'agit d'une reprise de l'affiche du film culte Class 1984 où Alice apparaît ici dans la position et la tenue de la jeune femme du gang.
L'idée vient du fait que je suis justement né en 1984 et que cette date de naissance a officiellement été donnée à Alice. Elle fut ainsi mise au monde au moment du film, et l'idée de détourner l'affiche paraissait amusante. J'ai donc d'abord dessiné le personnage tel qu'est représenté sur l'affiche, puis j'ai réutilisé la typographie du titre en la modifiant en Born 1984. Un autre lien avec le film est bien sûr la participation d'Alice Cooper (le vrai) à la BO avec l'excellente "I am the Future". Un titre qui fait écho à une des répliques du film et ici reprise en tagline pour l'illustration.

Il y a une légère modification avec le modèle du dessin. Premièrement la tenue a été rendue un brin plus "sexy" en supprimant le côté eighties de la coupe de la robe, qui dévoile le ventre au-dessus du nombril, et en lui donnant un aspect plus moderne en laissant ce dernier apparent.
Alice possédant des cheveux noirs, elle se retrouve ici avec une mèche blanche dans les cheveux, un peu à la façon de la Malicia des X-Men, plutôt qu'une couleur foncée qui ne se serait probablement pas vu (bien sûr le dessin est en noir est blanc mais c'est une simple question de logique).
Concernant l'utilisation de cette illustration autrement que comme d'un simple dessin, ça parait par contre un peu compliqué ici. Il n'y a rien à exploiter et il est donc quasiment impossible de l'insérer dans une chronologie. Il a cependant été utilisé dans le cycle Brave New World où Alice découvre des styles culturels plutôt différents de celui de son enfance (ici un côté très punk).


vendredi 16 novembre 2007

[FRAGMENTS] Gypsy Witch – Le Sang et le Chaos

LE SANG ET LE CHAOS


     Jade avait attendu des jours, des semaines, des mois même. Ses appels étaient rejetés, ses mails n'avaient pas de réponses et lorsqu'elle se rendait devant la maison, on ne lui ouvrait même pas. Jusqu'ici elle n'avait rien dit, pas osée forcer les choses, mais là c'était plus fort qu'elle. De plus elle avait un atout dans sa manche afin d'obtenir ce qu'elle voulait, et un atout de taille. Un atout nommé Logrus.
    Se concentrant, il ne lui fallu pas longtemps pour sentir la présence d'Alice à travers Ombre. La reliant avec un fils, elle usa de son pouvoir pour la ramener à elle. Le procédé allait probablement la secouer un peu mais ça serait l'occasion pour l'empêcher de se défiler. Les rares fois où elles s'étaient revues, Alice se faisait fuyante. Maintenant, elle ne pourrait pas aller bien loin et Jade comptait bien avoir ses explications.
    Devant elle se forma peu à peu une silhouette: Alice. Dans une seconde ou deux elle serait là, et Jade avançait déjà vers elle pour se préparer à la confrontation. Elle se figea immédiatement à la vue de son amie. Celle-ci était couverte de sang, ses vêtements étaient en pièces et son corps présentait la trace de multiples blessures pour la plupart aggravées. Mais la chose que Jade remarqua plus que tout était les deux canines proéminentes qui saillait de la bouche de la jeune femme. Des crocs aussi long que ceux de son père, qui lui n'était pas humain. Des crocs de vampires.
    Le regard affolé, Alice resta un instant immobile, tâchant de comprendre ce qui se passait et où elle se trouvait. Jade comprit qu'elle l'avait récupérée alors qu'elle devait être au beau milieu d'un combat, toutes dents dehors pour... Boire... Leurs yeux se croisèrent enfin et ni l'une ni l'autre n'osa agir en première. Alice vit la stupeur sur le visage de son amie et celle-ci lu la terreur dans les yeux de la vampire.
– ... Alice ?
La jeune femme prit la fuite instantanément sans même savoir où elle se dirigeait. Traversant des dizaines de pièces avec Jade sur les talons, elle aspergeait le sol de son sang et perdait ses forces. Elle n'avait pas bu de sang depuis des semaines et se trouvait dans un grand état de faiblesse. C'est presque en frénésie que Jade l'avait retrouvée, et Alice venait de réaliser que si elle n'avait pas réussie à garder le contrôle, elle se serait jetée sur elle. Cette idée lui restait en tête et il lui fallait fuir pour ne pas risquer de faire du mal à Jade.
    Elle trébucha plusieurs fois et ne se rattrapa que de justesse, continuant de courir. La voix de son amie était si proche que plus d'une fois elle faillit abandonner et se laisser aller à s'écrouler pour reprendre son souffle. C'était si difficile... Mu par la seule force de sa panique, elle était au bord de l'évanouissement. Et lorsqu'elle se retrouva piégée dans une salle sans issue, acculée au fond de la pièce, elle se sentit perdre pied.
    L'idée de faire demi-tour lui vint à l'esprit mais au moment même où elle se retourna, Jade lui fait face. Sursautant, la jeune femme manqua de tomber à la renverse. Elle resta paralysée l'instant d'après.

    Jade courra après Alice sans même penser à utiliser ses dons métamorphes. Elle n'était qu'une simple humaine ordinaire concernant son physique, et elle n'aurait aucun mal à la rattraper après une ou deux foulées. C'était du moins ce qu'elle pensait jusqu'à ce qu'elle ne la perde de vue après quelques détours. Depuis quand Alice était-elle aussi sportive qu'elle ? Il lui fallu la suivre à la trace et, ce faisant, elle se posa de nouvelles questions. Depuis quand Alice pouvait-elle la semer tout en perdant autant de sang ? L'hémorragie était loin d'être légère et l'endurance nécessaire pour exercer un effort physique aussi important dans cet état était très probablement au-dessus des possibilités humaines.
– Alice !
Elle commençait à s'inquiéter de la tournure que prenaient les évènements, mais heureusement Alice restait une Ombrienne. Elle la retrouva un peu plus loin, complètement apeurée, tremblante. Levant les mains pour lui montrer qu'elle n'avait aucune mauvaise intention envers elle, Jade se permit d'avancer de quelques pas. Alice recula en même temps.
– Alice...
– Va t-en !
– Alice tu as besoin d'aide...
– Dégage !!


(...)

Texte inachevé, à peine débuter à vrai dire. Il s'agissait juste d'une tentative de mettre en place quelques éléments pour un nouveau cycle / jeu de rôles à venir. Quelques notes de textes sur le sujet sont trouvables ici.

samedi 3 novembre 2007

Cannibal Rouennais Holocaust


C'est avec la présence de notre adorable Sara, à Rouen, que nous avons passé une petite soirée vidéo, prélude à de nouveaux rendez-vous. Le prochain se déroulera la semaine prochaine, avec une sélection de trois films, mais pour celle-ci ce fut un seul et unique film coup de poing qui fut visionné. Le bien nommé Cannibal Holocaust.

La soirée en elle-même aura été remise au lendemain dans le courant de la journée, suite à plusieurs heures de route assez fatigante. Au programme, un réveil agréable avec petit déjeuner fourni (merci Sara !), puis petites courses en prévision de la séance: pizza chorizo sur les genoux, mousses au chocolat en désert, le tout devant la télévision.

Cannibal Holocaust, le chef d’œuvre de Ruggero Deodato (et son second film de cannibale après Dernier Monde Cannibal), souffre encore aujourd'hui d'une réputation de snuff movie. Réhabilitons: non, les personnes tuées dans le film ne sont pas mortes pour de vrai, il ne s'agit que de cinéma ! En revanche, les animaux ont véritablement été massacré et ces images sont absolument insoutenables (sauf pour les pervers). De même, les quelques images de guerres civiles africaines diffusées sont de véritables reportages où les exécutions où réellement eu lieu.

La scène de l'empalement aura évidemment fait parler d'elle et Deodato aura fait quelques jours de prisons car on pensait qu'une indigène avec réellement été mise à mort. C'est dans son dos que les producteurs auraient rajoutés les scènes de massacres d'animaux afin de donner un impact plus grand au film qui n'en avait franchement pas besoin.

Grosse critique des médias qui veulent diffuser des images sans cesse plus choc, Cannibal Holocaust est également le précurseur du Projet Blair Witch (caméra épaule dans la forêt, final complètement hystérique filmé par les protagonistes avant leur mort), mais en bien mieux réalisé. Avec ses faux problèmes de tournages (pellicules abîmes, diaphragme obstrué), Deodato renforce l'impression de réalisme et créé un véritable malaise.

L'année d'après, Umberto Lenzi surf sur la vague et réalise le vulgaire Cannibal Ferox. La vague des cannibales italiens est née.

La semaine prochaine, la soirée sera bien moins mouvementé et bien plus rigolote. En attendant, nous remercions Sara de nous avoir héberger et on espère qu'elle aura été contente de revoir ce film qui l'avait tant intrigué.


Courage pour ton ordi et à la semaine prochaine !