vendredi 29 septembre 2006

Lady Premutos


Cadeau inattendu de la part de Renan, que j'héberge chez moi en ce moment. Voici son idée d'une version féminine de Premutos, ou peut-être du Premutos original lorsqu'il utilise ses dons de métamorphe pour changer son corps vers l'autre sexe. Un piercing au nombril et pas de sous-vêtements visiblement, ce qui m'a surpris également, mais pourquoi pas. J'aime toutefois le détail du bas, visible à travers la déchirure du pantalon.

Une illustration comiquement baptisée "Lady Premutos", alors que le personnage est loin d'avoir l'allure d'une grande dame !

mardi 5 septembre 2006

Preview: Feast


Un petit film d'horreur produit par les nullos de Dimension Films et avec Wes Craven au rang habituel de producteur exécutif, on a l'habitude. Là où ça devient plus bizarre, c'est de voir également au même poste des noms comme Ben Affleck et Matt Damon !


Feast, petit film d'horreur visiblement très basique mais relativement gore et probablement très fun (voir le type qui se la joue grand héros pour se faire bouffer immédiatement et cette superbe réplique qui vous servira de lien à la bande annonce – mort, mais trouvable facilement de nos jours), est un projet développé par une émission américaine nommée Project Greenlight. Comme son nom l'indique, on y donne le feu vert pour faire un film, offrant ainsi une chance à un jeune réalisateur de faire son premier long métrage. Sympa.
Reste à voir si les boss de Dimension ne viendront pas y foutre la merde, comme à leur habitude, et si bon, malgré tout, ça nous change des nanars du même genre...

"God bless Guns"



Iron Maiden – A Matter of Life and Death


Petit rattrapage de retard.

Ce 28 août, le plus célèbre groupe de hard rock d’Angleterre vient de sortir un nouvel album. Là je m'adresse évidemment au fans de Metal (les autres passez votre chemin) et encore plus aux fans de Maiden...

Je vais pas faire un topo sur Iron Maiden, je ne vais pas revenir sur leur inattendue "reformation" qui avait aboutit à un Brave New World quand même très sympa, puis à beaucoup de compilation et de live qui m'ont laissé l'étrange impression que plus rien n'était comme avant. Et il est vrai qu'ils ont vieillit les gars de Maiden, et malgré tout le respect que j'ai pour eux, leur dernier album en date, Dance of Death, n'avait pas vraiment de morceaux impressionnant voir même intéressant (à quelques uns près je rassure). 


Le soucis de A Matter of Life and Death, c'est qu'il poursuit sur la même lancée. Un Maiden fatigué, très loin de Powerslave ou Number of the Beast – et c'est bien normal ! On ne peut pas demander à quelqu'un de refaire sans cesse la même chose et surtout des musiques d'une époque passé. Par contre, le fait est que ce "nouveau" Maiden est très loin d'être aussi bon que l'ancien, et il faut constater qu'au final, ben on s'ennuie un peu.

Je ne me prononce pas sur l'album puisque je ne l'ai pas écouté intégralement pour l'instant, mais cependant je dois avouer ne pas vraiment aimer. Reste The Reincarnation of Benjamin Breeg, de facture assez classique mais très efficace.

Pour ceux qui veulent écouter celle-ci ou se renseigner un peu, je m'en vais carrément participer au principe de Marketing et à la pub Skyblog (et beaucoup savent que c'est pas du tout mon genre).

Skyblog Iron Maiden

Si je serais bel et bien présent au concert qui aura lieu sur Paris ce mois-ci (ça sera mon premier concert Maiden et depuis les années que je voulais les voir, je compte bien être présent), je n'oserais plus dire "Up the Irons"... Petite phrase ayant par ailleurs disparu du livret pour être remplacé par une autre ! C'est dire !

A Matter of Life and Death... Et si ce titre si évocateur se rapportait au groupe en lui-même ?

samedi 2 septembre 2006

Les Roses d'Ombre, Chapitre 1er


Suite de la campagne des Roses d'Ombre pour notre jeu de rôle Ambre, avec comme promis une nouvelle illustration par Lady A. Après les évènements déjà racontés et peints à l'aquarelle par la dessinatrice, le groupe de joueurs se retrouve catapulté dans une autre Ombre par Premutos, qui mène la troupe. Un monde mort, uniquement constitué de roches noires aux arrêtes coupantes et d'un ciel orageux en pleine tempête.
Mais alors que les Sangs Réels doivent traverser la zone, un étrange ennemi se révèle à eux. Une race d'humanoïdes mutants dont la peau est fluorescente, produisant une source lumineuse verdâtre. Des créatures qui, d'ordinaire, ne vivent que dans les réseaux de cavernes et de galeries souterraines, mais qui ont flairés des proies à la surface. Émergeant en nombre des différentes fosses et crevasses fissurant le sol, ils forcent alors les personnages à battre en retraite, devant d'abord les distancer avant de prendre la fuite à travers Ombre, sous peine de les entrainer avec eux sous une forme ou une autre...

A l'avant-plan, le bras difforme d'un humanoïde sur le point de sortir de son trou. Au loin dans le paysage, les points lumineux représentent les silhouettes d'autres mutants convergeant vers les héros comme de monstrueuses lucioles. Au milieu, les formes visibles de Premutos et C. qui viennent en aide à un des leurs, tombé dans une crevasse...

vendredi 1 septembre 2006

[Ciné] Le Vent se Lève


Le Vent se Lève
The Wind That Shakes the Barley (2006)
UGC Ciné Cité Saint Sever, Rouen (76)