mercredi 25 avril 2018

Will Smith & Freddy Krueger – The Fresh Prince of Bel-Air (1990)

Lost (and found) in the 5th Dimension
Épisode 19

WILL SMITH & FREDDY KRUEGER
The Fresh Prince of Bel-Air (1990)
saison 1, épisode 6

"Four: Get the stick out of your butt !"


Bien avant d'être une star internationale de cinéma, Will Smith a commencé sa carrière comme rappeur au milieu des années 80. Une époque où ce genre était plutôt populaire et loin de véhiculer les clichés vulgaires et sexistes qu'ils sont désormais nombreux à afficher. S'il n'était pas le meilleur, il n'était pas non plus le pire et fini par se faire remarquer. A la toute fin de l'année 1989, il est même approché par la chaine de télévision NBC qui souhaite capitaliser sur ce petit succès et lui propose d'être la star d'un sitcom s'inspirant de son "personnage" artistique. Ainsi née la série Le Prince de Bel-Air, où Will Smith joue une version fictionnelle et idéalisée de lui-même: un jeune rappeur de banlieue cool et branché, immature et blagueur mais ne pensant jamais à mal.
C'est à travers cette série télé que sa réputation va vraiment décoller, et il rebondira sans mal à la fin de celle-ci, ses apparitions dans Independence Day puis Men In Black lui assurant une place dans le gratin d'Hollywood. Désormais on ne lui refuse rien, mais cela n'a pas toujours été le cas et il est bon de rappeler un petit fait divers arrivé en 1988.


Lui et son comparse DJ Jazzy Jeff sortent alors un nouveau titre, A Nightmare on my Street, inspiré par la grande popularité de Freddy Krueger. La musique incorpore le fameux thème du personnage dans sa mélodie, utilise une voix trafiquée pour imiter celle du croquemitaine et surtout s'inspire librement des Griffes de la Nuit dans ses paroles: Smith et ses potes partent au cinéma avec quelques donzelles (dont une Tina), puis se font attaquer la nuit venue par un dénommé Fred, évidemment brûlé et vêtu d'un pull-over. Toute la fin de la chanson est une reprise de la scène où l'héroïne, enfermée dans sa chambre, tente d'appeler son petit ami afin de s'assurer qu'il ne s'endorme pas, la réplique "I'm your boyfriend now" devenant pour l'occasion "I'm your DJ now, Princey".
Le tube est un succès et se hisse très haut dans le hit-parade, ce qui amène naturellement Smith et Jeff à créer un vidéo-clip. Pour faire court, et parce que je préfère garder toute l'histoire pour un article à propos de la musique, disons que si film existe et fut diffusé sur MTV (montrant le rappeur être poursuivit par un mauvais sosie de Freddy en imperméable), la New Line Cinema fut rapide à l'interdire.


Contrairement aux Fat Boys et leur Are You Ready for Freddy, le duo n'a pas attendu d'avoir une autorisation légale afin d'utiliser la licence "Freddy" et la sortie de leur chanson était en soit une violation du droit d'auteur. Au final, aucun compromis ne sera trouvé et le clip sombra dans les limbes pour ne jamais réapparaitre. Même actuellement, à l'heure d'Internet et de YouTube, personne n'a jamais mis en ligne une copie de cette fameuse vidéo.
Si Will Smith et Jazzy Jeff le prirent mal, ils n'en parlèrent jamais à personne et l'affaire elle-même a fini par tomber dans l'oublie avec le temps. Pourtant, quelques années plus tard, cela n'empêcha pas Will Smith de s'emparer une nouvelle fois du Springwood Slasher pour les besoins du Prince de Bel-Air. Dans le sixième épisode de la première saison, Mistaken Identity (chez nous Si ce n'est toi...), le héros du sitcom s'amuse à surprendre son cousin Carlton afin de lui faire une blague. Celui-ci est en voyage au volant de la Mercedes d'un ami richissime de son père, inconscient que Will Smith s'est caché sur la banquette arrière.


Alors que le conducteur prend des notes sur ce qu'il doit faire une fois arrivé à destination, l'autre émerge de derrière son siège, vaguement déguisé en Freddy afin de le faire sursauter. Son attirail est minimaliste et il ne possède qu'un chapeau noir en plastique, un masque mou évidemment très cheap et le faux gant que l'on retrouvait à l'époque au rayon Jouet pour enfants. Pas de pull, mais c'est compréhensible dans le contexte.
Maintenant, si vous êtes comme moi, votre premier réflexe sera d'essayer d'identifier la provenance de ces accessoires. Considérant la célébrité de Freddy Krueger à l'époque, véritable icône de la pop-culture et alors pas encore enterré par la New Line avec La Fin de Freddy, il existe une myriade de possibilités et de combinaisons possibles. La plus évidente est l'utilisation des produits officiels alors disponibles un peu partout, des grandes surfaces aux boutiques de costumes, et considérant l'absence de pull et la présence du chapeau, je pencherai pour quelque chose comme le A Nightmare on Elm Street – Dream Package.


Mais il y a de forte probabilité que l'accessoiriste ait visité le drugstore / la supérette du coin et acheté quelques équivalents bootleg valant moins cher. Après tout il y en existait des tonnes (comme ce Fright Glove apparemment porté par un Diable élégant) et cela aurait permis de faire des économies à la production. Plausible puisque les objets n'apparaissent à l'écran que quelques secondes seulement. Qui plus est l'apparence du masque utilisé ne colle pas avec ceux vendus dans le Dream Package ou le Freddy's Costume Kit. Le mieux serait de contacter directement Ron "Ron Dog" Valentine, technicien en charge de l'affaire, mais je doute de pouvoir accorder le moindre crédit à un type qui porte un surnom pareil.
Et c'est tout. Je n'ai plus rien à dire. Ce n'est pas comme si le costume de Freddy avait la moindre importance dans la suite de l'épisode et j'ai fini par arrêter de le regarder quelques temps plus tard. Étant donné que le reste de l'histoire montre Carlton et Will être arrêté par la police et prit pour des voleurs de voitures (parce qu'ils sont Noirs, et oui), vous penserez que le masque aurait pu revenir comme pièce à conviction pour envenimer la situation ! Mais non...


Mistaken Identity fut diffusé le 15 Octobre 1990, écrit par le couple Borowiz, Susan et Andy, et filmé par Jeff Melman, réalisateur récurrent sur la série. Et a celui qui se demande pourquoi j'ai perdu mon temps à traquer cette référence perdue à Freddy Krueger, je conclurai en disant que lorsque l'on est fan et quand l'on a vu tous les films, lu tous les comics et répertorié les différentes apparitions officielles et non officielles de Robert Englund en costume, on fini forcément par s'intéresser au reste. Les sosies, les imitateurs, les apparitions "gags" sous forme de déguisement foireux comme celui dans le Roseanne Barr Show. C'est une façon un peu stupide et artificiel de faire perdurer sa passion sur le sujet, et surtout cela permet de sortir des sentiers battus afin d'explorer un peu plus le panorama filmique mondial. 
Et alors parfois vous tombez sur des choses incroyables, comme cette émission japonaise jamais traduite nulle part, où Englund intervient dans le rôle de Freddy. Ne parlant pas la langue, il reste muet et participe à des jeux stupides typiques de là-bas avant de manquer de violer l'héroïne et d'être abattu par la foudre, dans ce qui est sans doute l'une de ses meilleures morts de toute la franchise. On y reviendra.

 Willow Smith, à la Première de Men In Black 3

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire