mercredi 22 octobre 2014

Vidéotopsie n°15


Reçu avec un peu de retard a cause du facteur (il n'avait pas sonné deux fois, aussi ne l'ai-je pas reconnu), mais le dernier Vidéotopsie est bien là ! Pas eu le temps de le lire pour l'instant mais vu l'épaisseur je ne peux que rester béa devant la qualité du bouzin.

En fait de fanzine, je dirais qu'il s'agit d'un véritable magazine publié indépendamment de la presse classique. La maquette en jette et le contenu promet d'être intéressant (et je crois apercevoir un texte sur l'inénarrable Maniac Nurses Find Ectasy que j'adore). 
Un très gentil petit mot de David Didelot avec ça qui fait bien plaisir. Seul coup de gueule: ce satané publiciste qui a cru bon bourré ma petite boîte aux lettres de multiples catalogues et journaux, abimant sensiblement mon précieux colis ce faisant. Une sorte de version franchouillarde du laitier de Stephen King j'imagine (j'aurai préféré un scorpion ou une tarentule pour aller avec, mais les dernières créas de Dior franchement...).



Aussi stupide que ça puisse paraître, ça fait drôlement plaisir de voir ses modestes mots dans une publication aussi soignée et "pro". Tout comme pour Gore – Dissection d'une Collection, le boulot abattu pour Vidéotopsie est remarquable et ça paraît surréaliste d'y trouver son propre article parmi ceux qu'il contient. Il reste plus qu'a prier pour que le lectorat (et le grand patron) aime bien et je garderai de tout commentaire là-dessus.
Je me reverrai presque Cannibal Mercenary juste pour fêter ça tiens !
En tout cas je remercie encore David pour avoir accepté ce papier au sein de son fantastique ouvrage et je vais de ce pas faire un peu de lecture.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire