mardi 8 janvier 2013

Gypsy Witch PULP – The Dreaming Master


Horrible dessin, comme à mon habitude, réalisé à main levée, à la souris, via Photofiltre (mon MS Paint à moi lorsque je m'ennuie). Ces "schémas" font partie d'un projet d'illustrations s'inspirant des vieilles couvertures de Pulp, ces vieux romans de gare qui avaient pour habitude de montrer des demoiselles en détresse de la façon la plus sexy possible pour attirer le lecteur.
Des produits de pure exploitation, tournant généralement autour d'histoires de détectives privés, d'aventuriers, de criminels ingénieux ou de proto super-héros comme The Spider ou The Shadow.
Flirtant avec le bondage, ces images, impossibles à reproduire de nos jours, ont cependant perdurées un bon moment à travers d'autres média, comme les affiches de films d'horreur, les comics et autres publications purement masculine et d'un autre temps (Man's Life et consorts). Un côté vintage en ressort désormais, et l'idée est ici d'appliquer ce traitement à mon héroïne pour simuler d'improbables aventures d'une autre époque, façon Doc Savage, Flash Gordon et autres agents secrets...

http://i.imgur.com/PnxLR3S.jpg http://i.imgur.com/OEHWOym.jpg http://i.imgur.com/BeMiDge.jpg

L'idée est d'engager un véritable illustrateur pour l'occasion et de créer une fausse couverture, avec titres et autres exclamations vendeuses, et d'accompagner le dessin d'un synopsis ou d'une nouvelle relatant l'intrigue qu'elle est censée représenter, forcément pleine de mutants, zombies, aliens, sorciers et Nazis en colère, soumettant la justicière à un horrible sort.
Ces premières images sont en fait de simples brouillons d'idées, destinés à guider l'artiste pour la commande, avec évidemment un choix d'interprétation / modification de sa part selon l'inspiration.

http://i.imgur.com/hfbJirI.jpg   http://i.imgur.com/tntC97y.jpg

Ici la mise en scène est plutôt complète, avec ce qui est une reprise d'un mémorable épisode de Monsters (le spin-off / successeur de la série Tales From the Darkside), où un romancier d'horreur invite de jeunes femmes chez lui pour les livrer en pâture à un monstre carnivore qui se trouve être... son propre lit ! Il y a une mythologie assez sympa derrière la créature, dans le fait qu'il s'agit d'une sorte de Grand Ancien, ayant régné sur Terre avant même le temps des dinosaures, et ayant été témoins de grands évènements comme la chute d'Atlantis.
La chose prend la forme innocente d'un lit, qui se trouve être en possession d'un individu pathétique avec qui elle communique psychiquement. En échange de nourriture humaine - autrefois probablement un "sacrifice", le "Maitre" raconte d'incroyables histoires à son serviteur à travers ses rêves (un peu comme Cthulhu), qui en fait alors des romans à succès. Le titre de l'épisode fictif, Dreaming Master, est rattaché à ce concept.
Ici c'est Alice qui s'est laissée séduire, étant elle aussi écrivaine et transposant ses propres aventures en bouquins par amusement et en guise de gagne-pain. Séduite par ce collègue dont elle ne sait rien, elle se retrouve désormais ligotée à son lit en sous-vêtement dans ce qui devait être un quelconque jeu de rôles pimenté - en fait une assurance du serviteur que la proie ne s'échappe pas. Elle se retrouve donc sur le point de se faire dévorer, des tentacules s'emparant d'elle pour l'attirer dans la gueule béante qui s'ouvre sous elle...

http://i.imgur.com/KaY1tzh.jpg   

Ci-dessus la version en noir et blanc, globalement tracée sous impulsions pour garder l'idée autant que possible, en partie reprise à l'affiche française de Freddy 3 composée par Melki, et la version "couleur" inachevée et très moche.
La troisième image représente la couverture générale, avec le placement du titre, d'une pseudo tagline (sur la gauche près de la machine, en fait une réplique issue de l'épisode télé) et de plusieurs petits détails pour le dessinateur, comme par exemple un précédent roman de l'écrivain sur son bureau ("Mange mon Cerveau", en français dans l'épisode !) et les vêtements d'Alice trainant en vrac sur le sol car enlevés à la hâte...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire