vendredi 26 décembre 2008

Gypsy Witch – Scarification


Ouh que c'est moche !

Oui, cet amas de croquis est d'une laideur sans nom et j'ai sûrement dépassé ma limite ! Le visage d'Alice est d'une mocheté a faire peur et ne correspond en aucun cas à la situation... A vrai dire si ce n'était pour les archives, ce genre de truc c'est poubelle direct !

Pour situer dans le contexte, il s'agit d'une période de la vie d'Alice où la jeune femme va très mal. En faisant une dépression nerveuse, elle ne parvient plus a se supporter et vie avec une image très négative d'elle-même, ne pouvant même plus se regarder dans une glace. Et un soir de déprime, elle en vient à se taillader le visage dans un coup de folie, poussée par la déprime et la colère. Un acte autodestructeur qui montre à quel point elle se déteste... Bien heureusement pour elle, la balafre n'est pas profonde et elle aura vite fait de disparaître sans la défigurer.

De défiguration il en est pourtant question avec ce dessin tant il est ignoble. Le cutter, à gauche, est peut-être bien la seule chose un  tant soit peu réussie, mais le visage d'Alice est simplement moche.


Le premier, avant la blessure, doit normalement montrer la jeune femme qui se regarde dans le miroir, la lame du cutter juste en face d'elle. Que ce soit de la colère ou de la peur, la réaction qu'elle devrait avoir n'est pas du tout représentée, et à la place on a cet espèce de rictus en plein milieu d'un croquis minimaliste...



Le second visage est encore pire. Alice se lacère le visage d'un coup rapide, mais elle ne semble ressentir aucune douleur. Je lui fais faire une grimace stupide et mon trait est si grossier qu'il n'y a rien de cohérent (sa bouche dépasse de son visage, la forme de son visage est effrayante).

A oublier...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire