lundi 15 décembre 2008

Gypsy Witch – Bad Wolf


Comme le titre et l'image l'indiquent, il s'agit d'un loup-garou. Alice, sous une forme bestiale après avoir été maudite par sa grand-mère suite à ses pratiques "douteuses" des magies interdites.

Concernant le dessin, il n'y a pas grand chose à dire. Il y avait tellement de façon de dessiner les loups-garous que j'ai opté pour l'une des plus communes (et des plus belles), qui est celle du loup humanoïde type Hurlements ou Dog Soldiers. Une créature grande, capable de se déplacer à quatre ou deux pattes, celles de devant pouvant être utilisées comme des mains.



Il existe bien sûr des dizaines de variations de cette forme là et les adeptes de White Wolf, avec des jeux de rôles comme le célèbre Loup-Garou: L'Apocalypse, s'y connaissent pas mal à ce sujet (des centaines de sites web sont à votre disposition sur le net si vous souhaitez plus de renseignements). Pour autant, je n'utiliserai pas les nominations de White Wolf car elles sont elles-mêmes inspirés d'innombrables films et livres existant.

En fait je dirais même que plutôt que d'utiliser une version moderne du mythe, c'est ici la très ancienne façon de voir les loups-garous qui a été utilisé. "Satanique", créature maléfique purement mauvaise et bestiale, incapable de réflexions autres qu'animales ou diaboliques. Le Loup qui sommeil en l'Homme n'est pas une puissance mystique ou divine mais une malédiction qui le transforme en une créature infernale. Les yeux rouges d'Alice sont bien entendu issu de cette symbolique "maléfique", très cliché mais pour le coup bien dans l'esprit désiré.



Pour ne pas lancer le débat je vais éviter de parler de la pleine lune et de tout ce qui a rapport au déclenchement de la métamorphose (très douloureuse, au passage). Dans le genre, autant revoir des films comme l'excellent Loup-Garou de Londres ou, dans un registre franchement nanar, Hurlements II qui lui se passe carrément en Roumanie pour le coup.

Pour revenir à l'image, outre la forme elle-même (et le dessin est très moche, j'avoue être incapable de dessiner ce qui ressemble à un chien ou un loup, à part éventuellement la truffe), la coloration du pelage est ce qui a causé le plus de problèmes. Il y a tellement de variations que je ne savais pas du tout laquelle prendre. Un loup entièrement noir, dû aux cheveux d'Alice ? Ou bien reprendre la teinte un peu bronzé de sa peau et en faire une louve brune ?

Finalement j'ai mixé les deux, mais rien n'est encore posé pour l'instant. Le soucis c'est que en l'état, Alice ressemble plus à un gros berger allemand qu'autre chose, et c'est tout de suite moins inquiétant...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire