mardi 15 juillet 2008

Gypsy Witch – Instrument de Torture


Ce croquis de la blessure à la jambe d'Alice a été réalisé par Lady A. en même temps que celui de son œil, afin que je puisse lui faire visualiser le nouveau look de la sorcière désormais estropiée.

J'ai repris ce concept sur un de mes cauchemars: à cause de mon mal de genou, je me suis souvent imaginé avoir cette espèce de prothèse bizarre greffée sur la jambe. Un appareil moche et métallique, grinçant et qui donne surtout une impression de souffrance. On se dit qu'on a facilement encore plus mal au genou en marchant avec cette chose que sans !

Sincèrement, j'ignore le nom exact de ce truc en français. En anglais ça donne knee brace ou éventuellement leg brace, que l'on peut traduire par jambière / genouillère orthopédique, ou considérer comme un certain type d'attelle. Le terme "fixateur externe" de rotule semble correspondre le mieux d'après ce que l'on m'a dit. Grossièrement, cela ressemble à une prothèse pour unijambiste mais au lieu de remplacer le membre, il se superpose dessus.



Le plus douloureux réside dans la présence d'une barre en métal qui s'enfonce dans le genou pour remplacer ou assister la rotule cassé, avec deux grosses vis et écrous sur le côté.

Une telle chose n'existe plus vraiment de nos jours mais on peut quand même en apercevoir dans des films comme les Blade (porté par Whistler) ou par Leatherface dans Leatherface: Massacre à la Tronçonneuse III.



Sur le croquis, Lady A. a dessinée la jambe nue d'Alice pour avoir un aperçu global de l'engin, avec ses sangles et ses boulons. C'est elle qui a pensée a garder la cicatrice de la balle dans le genou pour conserver une certaine cohérence (la blessure provoquée par une balle en argent n'est pas supposée pouvoir se guérir, ce qui explique pourquoi Alice garde cet appareil aussi longtemps). Elle a également rajoutée une New Rock en guise de chaussure par fantaisie.

N'ayant jamais rencontré de personne possédant un tel instrument de torture, je ne saurais dire si l'on peut marcher avec ou sans l'aide d'une béquille, les films montrant généralement les personnages boiter sévèrement mais pouvant s'appuyer sur la jambe sans visiblement trop souffrir. J'ai choisi de donner une canne à Alice afin qu'elle force le moins possible sur sa blessure qui, pour elle, est toujours douloureuse. De quoi donner un petit côté Docteur House au personnage...

Je dois être extrêmement sadique avec mes personnages et je ne peux pas m'empêcher de penser que cette séquelle est plus méchante que celle de son oeil, mais j'avais envi de rajouter un petit quelque chose à Alice et de montrer que, malgré la possibilité d'en faire une "toute puissante sorcière", elle peut être extrêmement vulnérable. Ça la rend un peu plus humaine je trouve...

Honteuse de sa blessure, elle l'a cache souvent sous les pans de ses jupes longues afin de ne pas trop dévoiler l'aspect repoussant de sa jambe.

Note: la jambe peut éventuellement apparaître comme étant celle de gauche, mais il s'agit de la jambe droite du personnage qui est blessée.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire